Les meilleurs films de ce jeudi 15 décembre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Le facteur sonne toujours deux fois, avec Jack Nicholson et Jessica Lange
  • Prédictions, avec Nicolas Cage
  • Les messagers du vent, de John Woo avec Nicolas Cage
  • Le jour le plus long, avec John Wayne et Robert Mitchum

144453

TCM 20h40: Le facteur sonne toujours deux fois (3 étoiles)

De Bob Rafelson (1981). Avec Jack Nicholson, Jessica Lange.

Frank est amené en stop au bar-restaurant de Nick. Ce dernier lui propose un job de pompiste chez lui. Après avoir aperçu la femme de Nick, Frank n’hésite pas une seconde… Dans cette quatrième adaptation du célèbre roman, Rafelson filme sans jugement et avec une vérité confondante la passion sexuelle d’un couple de paumés chez lesquels l’instinct parle plus fort que la raison. Lange et Nicholson, divinement bestiaux, subliment le sordide en amour fou et tragique.

RTL-TVI 20h25: Prédictions (2 étoiles)

D’Alex Proyas (2009). Avec Nicolas Cage, Rose Byrne.

Réalisateur du formidable Dark City, Proyas ne retrouve pas son souffle si personnel dans cette œuvre de commande. Notre prédiction? Vous allez aimer vous perdre dans ce récit de science-fi apocalyptique bourré de surprises. Et ce, malgré un final choc qui veut trop en mettre plein la vue.

RTL-TVI 22h35: Les messagers du vent (2 étoiles)

De John Woo (2002). Avec Nicolas Cage, Adam Beach.

Woo répare un oubli historique: la contribution vitale des Indiens navajos à l’effort de guerre américain durant la Seconde Guerre mondiale. Mais son hommage, sincère et engagé, finit par se prendre les pieds dans le drapeau américain, délaissant le Navajo au profit du bon marine. Une erreur que confirme le style emphatique et percutant du réalisateur hong-kongais lorgnant, non sans efficacité, sur Le soldat Ryan de Spielberg. Résultat? A défaut d’être grand, voilà un bon film de guerre.

France 3 20h40: Le jour le plus long (2 étoiles)

D'Andrew Marton, Bernhard Wicki, Ken Annakin (1962). Avec John Wayne, Robert Mitchum.

Le producteur Zanuck s’est dépensé sans compter pour faire revivre, quasi dans les détails, cette journée de juin 1944. Trois réalisateurs, des milliers de figurants, une distribution internationale et de multiples conseillers militaires contribuent à cette œuvre gigantesque au souci constant de réalisme. Un film énorme, mais aussi pesant et dépassé. En effet, Spielberg est depuis lors passé par là, avec son extraordinaire Il faut sauver le soldat Ryan.

Sur le même sujet
Plus d'actualité