Les meilleurs films de ce jeudi 14 juillet

Scènes de crimes, Le lion et le vent, la vie est un long fleuve tranquille, ... Découvrez des extraits vidéos et nos avis sur notre sélection de films diffusés ce jeudi en télé.

39475

Arte 20h40: SCENES DE CRIMES (3 ÉTOILES)

De Frédéric Schoendoerffer (2000). Avec Charles Berling, André Dussollier.
Une jeune fille disparaît. Seul indice: deux taches de sang sale sur un dépliant touristique. L’enquête dessine doucement le profil d’un tueur en série. Peu importe, au fond, le criminel. Ce qui intéresse Schoendoerffer, c’est l’humain. Patiemment, il construit un univers réaliste peuplé de personnages qui font "vrai". À la manière d’un entomologiste passionné, il pose la loupe sur la conduite de l’enquête des deux policiers et maintient la tension, sans recourir aux facilités du coup de théâtre. Brillant!

Club RTL 22h30: LE LION ET LE VENT (2 ÉTOILES)

De John Millius (1975). Avec Sean Connery, Candice Bergen.
Drôle de cinéaste que John Millius, connu pour être plutôt réac (il est le scénariste de Magnum Force) et qui signe avec ce film un vrai manifeste anti-impérialiste. Toujours est-il que Connery est crédible en rebelle arabe et sa captive, Candice Bergen, craquante. Un film d’aventures nourri de réflexion politique.

France 3 22h35: LA VIE EST UN LONG FLEUVE TRANQUILLE (2 ÉTOILES)

D’Etienne Chatiliez (1987). Avec Hélène Vincent, Catherine Jacob.
Issu de la pub, Chatiliez n’a pas son pareil pour décrire un univers en deux coups de pinceau moqueurs, mais jamais vraiment méchants. Et c’est peu de dire que La vie… est arrivé comme une petite bombe dans le ronron du cinéma comique français des années 80, qui attendait la relève des Bronzés. Le film, hilarante satire des clivages sociaux, est entré dans le panthéon comique grâce à des répliques cultes comme "C’est mardi, c’est raviolis". Mais aussi parce qu’aujourd’hui encore on dit "Groseille" (du nom des pauvres du film) pour dire "prolo". Fort!

France 3 15h15: VOULEZ-VOUS DANSER AVEC MOI? (2 ÉTOILES)

De Michel Boisrond (1959). Avec Brigitte Bardot, Henri Vidal.
Un homme marié est victime d’un chantage. Sa femme mène l’enquête. Comme cette dernière, c’est Bardot et qu’elle est adorable et danse bien le mambo avec Dario Moreno, on suit l’histoire avec plaisir. D’autant que Nicaud joue un homo travesti (audacieux pour l’époque) et Gainsbourg, un mauvais garçon.

Sur le même sujet
Plus d'actualité