Les meilleurs films de ce 9 septembre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Gainsbourg (Vie héroïque), de Joann Sfar
  • Sherlock Holmes, avec Robert Downey Jr
  • H2G2: le guide du voyageur intergalactique, avec Mos Def
  • Very bad trip 2, de Todd Phillips

496715

France 2 20h45: Gainsbourg (Vie héroïque) [2*]

De Joann Sfar (2010). Avec Eric Elmosnino, Laetitia Casta.

Il y a d’abord l’incroyable effet de mimétisme entre l’acteur de théâtre Eric Elmosnino et son modèle, Gainsbourg, dont il est parvenu à ressusciter le phrasé, l’ironie et le faux négligé. Il y a aussi, au-delà du biopic qui retrace comment le petit garçon à l’étoile jaune est devenu une légende de la chanson française, les partis pris de mise en scène originaux de Sfar, l’auteur du Chat du rabbin. Un des plus culottés? L’introduction d’une étrange créature en latex qui permet à Gainsbourg de dialoguer avec ses démons intérieurs.

Tf1 20h50: Sherlock Holmes [2*]

De Guy Ritchie (2010). Avec Robert Downey Jr, Jude Law.

Wilder, dans La Vie privée de Sherlock Holmes, et Ross, dans Sherlock Holmes attaque l’Orient-Express, avaient déjà brodé d’ingénieuses variations à partir des aventures du célèbre détective. Ritchie va encore plus loin et nous le montre en enquêteur hyper-doué, mais limite voyou et jaloux de voir son cher Watson courtiser une femme. Dommage que l’accumulation des péripéties dopées aux images de synthèse prenne le dessus sur les personnages.

Tf1 3h15: H2G2: le guide du voyageur intergalactique [2*]

De Garth Jennings (2005). Avec Mos Def, Martin Freeman.

Les astronomes sérieux sont priés de s’abstenir, mais bienvenue aux adeptes du nonsense (le film s’inspire d’un feuilleton radio loufdingue diffusé en 1978 à la BBC). Le meilleur de H2G2 tient à son esprit "montypythonesque" même si, coproduction américano-britannique oblige, Jennings arrondit les angles pour s’adresser aussi aux teen-agers friands de gadgets et de monstres baveux.

France 3 0h25: Les gaietés de l’escadron [1*]

De Maurice Tourneur (1932). Avec Raimu, Jean Gabin.

Adaptant pour la seconde fois la pièce de Courteline (il avait réalisé une version muette en 1913), Tourneur décrit la vie quotidienne dans une caserne de province où les recrues sont, au mieux, des tire-au-flanc, au pire des fortes têtes. Malgré le trio Raimu-Gabin-Fernandel, ces Gaietés… ont pris des rides et convaincront surtout les inconditionnels du comique troupier.

Sur le même sujet
Plus d'actualité