Les meilleurs films de ce 9 juin

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Hors-la-loi, de Rachid Bouchareb
  • Les oiseaux, d'Alfred Hitchcock
  • Vendredi 13, avec Betsy Palmer
  • Les nuits avec mon ennemi, avec Julia Roberts

876919

France 2 20h45: Hors-la-loi [3*]

De Rachid Bouchareb (2010). Avec Roschdy Zem, Sami Bouajila.

Malgré les palmes d’Indigènes, où une bonne partie de l’équipe de Hors-la-loi était déjà réunie, ils en ont pris des pincettes, en France, pour commenter cette fresque anticolonialiste sur les actions du FLN dans les années 50 et la marche vers l’indépendance de l’Algérie. En clair, il semble difficile pour la conscience européenne de voir rouvrir certains dossiers qui tachent. Et pourtant, c’est le meilleur film de Bouchareb: épique, émouvant et jamais simplificateur.

Arte 20h45: Les oiseaux [3*]

D’Alfred Hitchcock (1963). Avec Rod Taylor, Tippi Hedren.

Incursion magistrale d’Hitchcock dans le fantastique, Les oiseaux démarre en douceur et sur une note humoristique avant de basculer dans la terreur. Bien sûr, les trucages n’ont pas la perfection des images de synthèse actuelles (qui osera un jour tourner un remake numérique?) mais ils restent impressionnants, tout comme la bande-son révolutionnaire (il n’y a pas de musique véritable), conçue par Bernard Herrmann. 

Arte 22h40: Vendredi 13 [2*]

De Sean S. Cunningham (1980). Avec Betsy Palmer, Adrienne King.

Le slasher n’était pas encore à la mode quand Cunningham provoqua une hécatombe saignante parmi un groupe de jeunes d’un camp de vacances. Vendredi 13 entrera d’ailleurs dans les annales comme le premier film gore distribué par un grand studio hollywoodien, la Paramount. Aujourd’hui, vu qu’il a été copié maintes fois, le film a évidemment perdu de sa force de frappe.   

France 4 20h45: Les nuits avec mon ennemi [2*]

De Joseph Ruben (1990). Avec Julia Roberts, Patrick Bergin.

À peine sortie des bras de Richard Gere (Pretty Woman), Roberts tombe dans ceux, beaucoup moins recommandables, de Patrick Bergin. Car sous ses airs d’enfant de chœur, notre homme est un tyran domestique à la main leste. Julia a beau feindre la noyade pour échapper à ses griffes, il se lance, enragé, à sa poursuite. À l’angoisse diffuse de la première partie va donc succéder une traque mouvementée. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité