Les meilleurs films de ce 8 septembre

Découvrez des extraits vidéos des 3 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Polly et moi, avec Ben Stiller et Jennifer Aniston
  • L’Enfer, avec Marie Gillain et Emmanuelle Béart
  • Very bad trip 2, de Todd Phillips

496707

Ab3 20h30: Polly et moi [2*]

De John Hamburg (2003). Avec Ben Stiller, Jennifer Aniston.

Trompé par sa femme dès leur voyage de noces, un assureur coincé tente de reprendre sa vie en main quand il rencontre une jeune femme bohème. Cette plaisante comédie confirme que les extrêmes s’attirent en passant de l’humour acide à la romance. Seymour Hoffman et Alec Baldwin encadrent bien le couple vedette.

Plug rtl 20h00: L’Enfer [1*]

De Danis Tanovic (2005). Avec Marie Gillain, Emmanuelle Béart.

Le Ciel, L’Enfer et Le Purgatoire sont, au départ, les volets d’une trilogie écrite par Krzysztof Piesiewicz et Krzysztof Kieslowski. Après la mort de ce dernier, les scénarios aboutissent sur la table d’Anthony Minghella (Le Patient anglais), grand admirateur du cinéaste polonais. Trop peut-être, au point qu’il décline l’offre de les réaliser lui-même, de peur de pasticher un auteur dont il reconnaît l’influence sur ses propres films. Le premier volet est finalement confié à Tom Tykwer, qui s’en tire avec les honneurs en dépouillant son style. On ne peut pas en dire autant de Tanovic, pourtant auteur du remarquable No man’s land. Il transforme L’Enfer en lourd pensum malgré la présence de Gillain, Béart et Viard qui incarnent trois sœurs jamais remises du suicide de leur père. Même le parti pris d’associer chacune à une couleur (comme dans la trilogie Trois couleurs diffusée la semaine dernière sur TV5) apparaît vite comme une fausse bonne idée.

Be 1 20h55: Very bad trip 2 [1*]

De Todd Phillips (2011). Avec Bradley Cooper, Ed Helms.

Aujourd’hui quadra, Todd Phillips (Road Trip) assume plus que jamais son côté adolescent attardé, à la grande joie de ses fans qui attribuent à ses films des cotes mirobolantes sur le Net. Restons sérieux: si Very bad trip 2 contient des moments poilants, Phillips ne s’est pas foulé pour renouveler le thème de la bachelor party virant à la cata. Il a simplement changé le décor de l’opus 1, faisant voyager son quatuor de potes en goguette en Thaïlande plutôt qu’à Las Vegas.

Sur le même sujet
Plus d'actualité