Les meilleurs films de ce 8 juin

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Ni à vendre ni à louer, avec Jacques Gamblin
  • Le prince et la danseuse, avec Marilyn Monroe
  • Tel père, telle fille, avec Elodie Bouchez
  • Jeux de guerre, avec Harrison Ford

392796

Be1 22h20: Ni à vendre ni à louer [3*]

De Pascal Rabaté (2011). Avec Jacques Gamblin, François Damiens

Il ne faut pas longtemps pour se rendre compte que Ni à vendre ni à louer se démarque des comédies traditionnelles de vacances. D’abord par sa très courte durée, mais aussi et surtout par sa quasi-absence de dialogues qui en fait un hommage appuyé et réussi au cinéma de Tati et de Pierre Etaix. Misant tout sur le visuel au travers de situations banales, Rabaté construit un ovni réjouissant, constamment drôle et poétique.

TCM 20h40: Le prince et la danseuse [2*]

De Laurence Olivier (1957). Avec Marilyn Monroe, Laurence Olivier.

Le récent My Week With Marilyn aura permis de sortir de l’oubli cette comédie réalisée par un Laurence Olivier visiblement moins inspiré que dans ses grandes interprétations shakespeariennes. L’envers du décor révélé dans le savoureux film de Simon Curtis permet néanmoins d’apprécier d’un œil nouveau le duo formé par deux monstres sacrés dont la cohabitation sur les plateaux fut loin d’être de tout repos.

La Une 20h20: Tel père, telle fille [2*]

D’Olivier de Plas (2007). Avec Vincent Elbaz, Elodie Bouchez.

Que faire lorsqu’on est une rock star has been et franchement immature quand on découvre qu’on est père d’une jeune ado de quatorze ans? Les réponses apportées par le récit, quoique assez convenues, parviennent à séduire au fil de dialogues bien goupillés et d’une galerie de portraits savoureux. Et le scénario prend soin d’éviter toute leçon de morale ou de tomber dans la caricature.

AB3 22h05: Jeux de guerre [1*]

De Philip Noyce (1992). Avec Harrison Ford, Anne Archer.

Jack Ryan, le héros de papier de Tom Clancy, retrouve le cinéma sous les traits de Harrison Ford et va se charger à lui tout seul de déjouer un complot terroriste tout en protégeant sa famille – rien que ça… Très conventionnel et se souciant peu de la vraisemblance, Jeux de guerre contient malgré tout quelques rebondissements intéressants et permet à Sean Bean d’incarner efficacement le méchant de service.

Sur le même sujet
Plus d'actualité