Les meilleurs films de ce 8 janvier

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Les hommes libres, avec Tahar Rahim
  • Le sillage de la violence, avec Steve McQueen
  • Sexcrimes, avec Kevin Bacon
  • Le grand bazar, avec les Charlots

727809

Be 1 20h55: Les hommes libres [2*]

D’Ismaël Ferroukhi (2011). Avec Tahar Rahim, Michael Lonsdale.

Aidé par le charisme de Michael Lonsdale, en directeur de la Mosquée de Paris qui durant l’Occupation aida Juifs et résistants à échapper aux Allemands, Ferroukhi rend un bel hommage à l’esprit de liberté. Revers de la médaille: l’auteur souligne souvent ses intentions au crayon rouge.

TCM 20h40: Le sillage de la violence [2*]

De Robert Mulligan (1965). Avec Steve McQueen, Lee Remick.

Réalisateur méconnu, Mulligan a quand même dirigé Un été 42 où Jennifer O’Neill faisait l’éducation sentimentale d’un jeune puceau, et L’homme sauvage, un western atypique, dépouillé à l’extrême, qui touchait presque au fantastique. Ce Sillage…, invisible depuis longtemps sur le petit écran, mérite aussi le détour. Surtout pour Steve McQueen, pas encore promu star à l’époque, qui exorcisait une jeunesse difficile en incarnant un chanteur-loser sujet à des crises de violence.  

AB3 20h05: Sexcrimes [2*]

De John McNaughton (1997). Avec Kevin Bacon, Neve Campbell.

Réalisateur confidentiel, John McNaughton s’est fait connaître par une œuvre limite: l’éprouvant mais passionnant Henry, portrait d’un serial killer. Du coup, il a vu les portes d’Hollywood s’ouvrir devant lui… et se refermer aussitôt. Trop décalé, l’univers de McNaughton fait peur aux grandes compagnies. Il a donc décidé de pratiquer un cinéma plus consensuel avec Sexcrimes, un thriller coquin aux rebondissements en chaîne.

Club RTL 20h30: Le grand bazar [1*]

De Claude Zidi (1973). Avec les Charlots, Michel Serrault.

Renvoyés de l’usine où ils travaillaient, quatre copains viennent au secours d’une épicerie-buvette faisant face à un supermarché. Après Les bidasses en folie, une comédie troupière à petit budget qui fera sept millions d’entrées, et Les fous du stade, Claude Zidi retrouve pour la troisième fois les Charlots et en profite pour prendre la défense du petit commerce face aux grandes surfaces. Regardable.

Sur le même sujet
Plus d'actualité