Les meilleurs films de ce 8 décembre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Les jeunes années d’une reine, avec Romy Schneider
  • Pocahontas, une légende indienne, de Mike Gabriel et Eric Goldberg
  • La tête en friche, avec Gérard Depardieu
  • Sale môme, avec Bruce Willis

667559

Plug RTL 20h05: Les jeunes années d’une reine [2*]

D’Ernst Marischka (1954). Avec Romy Schneider, Adrian Hoven.

Sorte de répétition générale à la trilogie des Sissi, Les jeunes années d’une reine retrace la jeunesse de la célèbre souveraine britannique Victoria. La ravissante Romy Schneider, en tout début de carrière, y donne la réplique à sa mère Magda, dans un récit qui ne se soucie guère de l’exactitude historique, la priorité étant clairement donnée aux couleurs éclatantes des costumes et décors d’époque. Mais le charme opère toujours.

AB3 20h30: Pocahontas, une légende indienne [2*]

De Mike Gabriel et Eric Goldberg (1995).

Pour déroger à la tradition Disney, les animaux de Pocahontas délaissent bien sagement les danses et les chansons, laissant les personnages humains occuper le devant de la scène. Basée sur un fait authentique, l’histoire d’amour impossible entre la belle héroïne indienne et le capitaine John Smith donne lieu à une belle réussite visuelle, accompagnée d’une B.O. soignée. Émotion garantie pour les enfants et leurs parents!

La Une 20h45: La tête en friche [2*]

De Jean Becker (2010). Avec Gérard Depardieu, Gisèle Casadesus.

Omniprésent au cinéma, Depardieu fascine autant qu’il agace dans ses moments d’excès. Sous la direction de Jean Becker, il donne le meilleur de lui-même, dans un duo totalement improbable et pourtant réussi avec la formidable Gisèle Casadesus (95 printemps au moment du film!). Volontiers désuet et bourré de bons sentiments, le cinéma de Becker conserve un charme indéniable qui se laisse savourer.

RTL-TVI 21h00: Sale môme [2*]

De Jon Turteltaub (2000). Avec Bruce Willis, Spencer Breslin.

Bruce Willis confronté à une version plus jeune de lui-même, ça ne vous rappelle rien? Bien avant le tout récent Looper, Sale môme exploitait déjà le même thème, mais sur le ton de la comédie familiale saupoudrée d’une dose de fantastique. Sans être d’une rare originalité, le film amène une réflexion pertinente sur l’âge adulte et la façon dont il façonne l’individu en lui faisant perdre son âme d’enfant.

Sur le même sujet
Plus d'actualité