Les meilleurs films de ce 7 septembre

Découvrez des extraits vidéos des 3 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • La chevauchée de la vengeance, avec Randolph Scott
  • Hook ou la revanche du capitaine Crochets, avec Robin Williams
  • Assassination Games, avec Jean-Claude Van Damme

496691

Tcm 0h45: La chevauchée de la vengeance [3*]

De Budd Boetticher (1959). Avec Randolph Scott, Karen Steele.

Les westerns épurés du trio Boetticher-Scott-Kennedy (excellent scénariste devenu réalisateur par la suite) comptent parmi les fleuronsdu genre. Boetticher filme le conflit entre ses personnages comme une partie de poker. On n’apprendra donc qu’à la fin pourquoi le chasseur de primes Ben Brigade et son prisonnier s’obstinent à chevaucher à découvert en territoire hostile. Parmi les seconds couteaux, on reconnaît James Coburn, juste avant Les sept mercenaires, et Lee Van Cleef, pas encore passé de l’autre côté de l’Atlantique pour les westerns spaghetti de Sergio Leone.

Club rtl 20h30: Hook ou la revanche du capitaine Crochet [2*]

De Steven Spielberg (1991). Avec Robin Williams, Dustin Hoffman.

Voilà plus d’un siècle que Peter Pan est né sous la plume de James M. Barrie. Au cinéma, outre le film muet de Brenon, on peut pointer le dessin animé de Disney et la piteuse version live de P.J. Hogan. La variation spielbergienne est nettement plus emballante. Peter est devenu un adulte trop sérieux et il va lui falloir le coup de pouce de Crochet pour retrouver le secret de Neverland. Même si ce dernier a l’aspect criard d’un décor de parc d’attractions, Spielberg parvient à inverser de manière ingénieuse les données du mythe.

Be 1 20h55: Assassination Games [1*]

D’Ernie Barbarash (2011). Avec Jean-Claude Van Damme, Scott Adkins.

En 2008, Van Damme revenait en Belgique et tombait en partie le masque dans JCVD qui mélangeait biographie et fiction policière. Le plus surprenant était de voir l’acteur pratiquer l’autodérision avec art (il se moquait même de ses célèbres dérapages télévisuels) et confesser ses erreurs dans un troublant plan-séquence. Notre Action Man allait-il persévérer dans cette voie? Assassination Games, où deux tueurs rivaux doivent faire équipepour dégommer un trafiquant, prouve que non, même si Van Damme tente d’étoffer son personnage et de réduire la castagne.

Sur le même sujet
Plus d'actualité