Les meilleurs films de ce 7 juin

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en téhttp://admin.sanomadigital.be/articles/add/#lé.

  • Eve, avec Bette Davis
  • Le labyrinthe de Pan, de Guillermo del Toro
  • Le magicien d’Oz, avec Judy Garland
  • Le Führer en folie, avec Henri Tisot

392774

Club Rtl 22h15: Eve [3*]

De Joseph L. Mankiewicz (1950). Avec Bette Davis, Anne Baxter.

Rarement un film sur le cinéma aura-t-il dépeint avec autant de cynisme le milieu du spectacle et l’ambition qui y ronge bon nombre d’artistes prêts à tout pour s’imposer. D’emblée, la narration ne se prive pas d’égratigner une certaine cérémonie annuelle de récompenses – pas rancunière, l’Académie des Oscars décernera le titre de Meilleur film à Eve – avant de laisser le duo Bette Davis et Anne Baxter se livrer à une confrontation remarquable servie par de grands dialogues.

La Deux 22h55: Le labyrinthe de Pan [3*]

De Guillermo del Toro (2006). Avec Sergi Lopez, Ivana Baquero.

Sur fond de guerre civile espagnole, Guillermo del Toro dresse un tableau visuellement splendide d’un récit au pari narratif déstabilisant, car oscillant sans cesse entre réalisme et fantastique, entre violence et conte de fées. Si le cinéaste reprend plusieurs thèmes de L’échine du diable, un de ses films précédents, il offre aussi son meilleur rôle à Sergi Lopez, terrifiant en capitaine franquiste implacable.

Tcm 22h15: Le magicien d’Oz [3*]

De Victor Flemin (1939). Avec Judy Garland, Frank Morgan.

Plus de septante ans après sa sortie, Le magicien d’Oz n’a pas fini de susciter l’émerveillement. La féerie opère toujours grâce à Judy Garland, délicieuse et pleine d’entrain, mais aussi à la magie de la mise en scène et des effets spéciaux. Et le passage du monde réel du Kansas, filmé en sépia, à celui du pays d’Oz, entièrement en technicolor, continue à faire rêver au son de l’inoubliable chanson Over the Rainbow.

La Une 14h55: Le Führer en folie [1*]

De Philippe Clair (1973). Avec Henri Tisot, Patrick Topaloff.

Dans le registre des nanars, ce Führer en folie figure en bonne place dans l’excellent ouvrage Les classiques du cinéma bis. Et il y a de quoi tant ce film de Philippe Clair, grand spécialiste du genre, présente un aspect ahurissant de grotesque totalement impensable aujourd’hui. Pourtant, les années aidant, ce grand n’importe quoi se regarde avec le sourire, ne fut-ce que pour le défilé de seconds rôles de l’époque, dont Alice Sapritch en… Eva Braun!

Sur le même sujet
Plus d'actualité