Les meilleurs films de ce 7 février

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Nue propriété, de Joachim Lafosse
  • Quartier lointain, de Sam Garbarski
  • Ronin, avec Robert De Niro
  • Assassins, avec Sylvester Stallone

778081

La trois 9h20: Nue propriété [3*]

De Joachim Lafosse (2006). Avec Isabelle Huppert, Jérémie Rénier.

Lafosse filme comme personne ces petits théâtres de la cruauté humaine. Ici, le portrait d’une mère et de ses deux fils depuis le départ du père. Organisant des plans fixes qui racontent le quotidien répétitif de cette famille prise dans un étau existentiel, il se montre définitivement un grand cinéaste. Et un grand directeur d’acteurs: Huppert et les frères Rénier sont bouleversants. Ce talent à mettre en scène les familles disloquées culminera dans À perdre la raison, auquel l’Union de la Critique Cinématographique a remis cette année le prix Cavens de la meilleure œuvre belge.

La trois 21h05:Quartier lointain [2*]

De Sam Garbarski (2010). Avec Pascal Greggory, Jonathan Zaccai.

Pris d’un malaise, Thomas se réveille 40 ans plus tôt dans le corps d’un adolescent. Garbarski transpose en France la  BD de Taniguchi et, surprise, ne la dénature pas. C’est avec un agréable goût de rêve éveillé que l’on accomplit ce voyage dans le temps à l’esthétique soignée, et porté par la musique aérienne d’Air.

France 3 20h45:Ronin [1*]

De John Frankenheimer (1998). Avec Robert De Niro, Jean Reno.

Frankenheimer (Grand prix) aime les bolides. Ronin est un véhicule idéal pour sa passion: un thriller sans temps mort, prétexte à quelques courses-poursuites effrénées en voiture dans Paris. En pilotage automatique face à un Reno inexpressif, De Niro gardera un très mauvais souvenir de ce tournage, et particulièrement de ses à-côtés: son audition, bien réelle, pour une affaire de réseau de prostitution, qui finit, heureusement, sur un happy end!

France 3 23h25: Assassins [1*]

De Richard Donner (1994). Avec Sylvester Stallone, Antonio Banderas.

Stallone est à la peine dans ce thriller pépère de Donner, qu’on a aussi connu nettement meilleur (L’arme fatale). Mais il y a Banderas, sexy en diable en assassin-sale gosse hyper doué. Et pour tous ceux qui ne seraient pas encore convaincus, le réalisateur a donné le rôle de la belle à l’incendiaire Julianne Moore…

Sur le même sujet
Plus d'actualité