Les meilleurs films de ce 7 avril

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Les affranchis, de Martin Scorsese
  • American Gangster, de Ridley Scott
  • Inception, de Christopher Nolan
  • Tintin et le lac aux requins, de Raymond Leblanc

823637

Arte 20h45: Les affranchis [4*]

De Martin Scorsese (1990). Avec Robert De Niro, Ray Liotta.

Dans l’excellent livre Conversations avec Martin Scorsese de Schickel, le cinéaste de Little Italy rappelle ce que Brando lui avait dit à propos de son désir d’adapter Wiseguy de Pileggi: "Tu as déjà fait Mean Streets, tu as filmé des gangsters dans Raging Bull. Tu n’as pas besoin de tourner celui-là". Heureusement que Scorsese ne l’a pas écouté. Il nous aurait privés de ce chef-d’œuvre absolu. Un film de gangsters qui dépeint magistralement l’univers mafieux, entre violence pure et rires saccadés. Inoubliable!

France 2 20h45: American Gangster [2*]

De Ridley Scott (2007). Avec Russell Crowe, Denzel Washington.

Scott fait revivre le polar habité et nerveux des années 70 dans ce duel à distance entre un parrain black et un policier. Une œuvre imposante, sèche et magnifiquement interprétée, qui allie le spectaculaire d’une scène de fusillade à l’intime d’une reconstitution minutieuse. Du bon boulot qui ne cache pas ses références à Scorsese et à Michael Mann, notamment.

TF1 20h50: Inception [2*]

De Christopher Nolan (2010). Avec Leonardo DiCaprio, Ellen Page.

Nolan (Memento) exploite ce sentiment angoissant, quoique jouissif, de confusion entre le rêve et la réalité. Détricotant et brouillant également les notions d’espace et de temps, le cinéaste échafaude un thriller mental complexe, mais irrémédiablement prenant. Seulement, sa course à l’épate visuelle prend le pas sur les retombées psychologiques pourtant intéressantes de son récit, et finit par donner la migraine.  

La Trois 10h30: Tintin et le lac aux requins [1*]

De Raymond Leblanc (1972). Avec les voix de Jacques Careuil, Henri Virlojeux, Micheline Dax.

Tournesol invente une machine à reproduire les objets à volonté, convoitée par Rastapopoulos. Après l’excellent Temple du Soleil, Raymond Leblanc et ses studios Belvision adaptent un Tintin… qui n’est pas d’Hergé. Signé par Greg, le récit se calque de façon niaise sur les films d’espionnage d’époque et souffre d’une animation bringuebalante. Restent les voix inimitables de Virlojeux et de Dax…

Sur le même sujet
Plus d'actualité