Les meilleurs films de ce 6 juin

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Il faut sauver le soldat Ryan, de Steven Spielberg
  • De l'autre côté, de Fatih Akin
  • Le roi Scorpion, de Chuck Russel
  • Taking Lives, destins violés, avec Angelina Jolie

392742

Club RTL 20h30: Il faut sauver le soldat Ryan [4*]

De Steven Spielberg (1997). Avec Tom Hanks, Tom Sizemore.

Jamais une scène de débarquement n’avait été restituée avec un tel réalisme: ce deuxième jour J commence par une immersion totale de 24 minutes dans le bain de sang d’Omaha Beach en juin 1944. Le spectateur ne regarde plus, il est dans le combat. L’accalmie du scénario permet de s’attacher aux personnages et à leurs faiblesses, loin du mythe du héros guerrier, avant de replonger dans la violence des affrontements jusqu’au final poignant.

Arte 20h35: De l’autre côté [3*]

De Fatih Akin (2007). Avec Nurgül Yesilcay, Baki Davrak.

À cheval sur deux cultures, Fatih Akin (Allemand né de parents turcs) dépeint les destins croisés de ses six personnages principaux en multipliant les allers-retours entre Brême et Istanbul. Loin de complexifier le récit, ces portraits sont dressés avec une dextérité qui le rend au contraire fluide et empreint d’une émotion prenante. Au-delà des frontières, De l’autre côté impressionne par la grande habileté de sa mise en scène.

AB3 20h05: Le roi Scorpion [2*]

De Chuck Russell (2001). Avec The Rock, Steven Brand.

Déjà à l’affiche dans Le retour de la momie, le personnage incarné par The Rock se voit offrir les honneurs d’un film pour lui tout seul. L’occasion pour l’acteur de rouler des mécaniques, dans une histoire d’aventures antiques mêlant sans le moindre souci de vraisemblance diverses cultures et périodes de l’Histoire. Mais qu’importe: ce Scorpion-là, dans la bonne tradition du film d’aventures, fait preuve d’un sacré punch.

La Deux 20h25: Taking Lives, destins violés [2*]

De DJ Caruso (2004). Avec Angelina Jolie, Ethan Hawke.

Encore une histoire de serial killer? Et encore une profileuse sur la piste qui va damer le pion aux forces de police? Il est vrai que Destins violés ne paraît pas très original de prime abord, en utilisant des recettes déjà maintes fois exploitées. De fait, l’ensemble reste globalement prévisible, mais Caruso laisse hors champ une grande partie des scènes sanglantes pour mieux se concentrer sur l’enquête, à laquelle participe un joli casting.

Sur le même sujet
Plus d'actualité