Les meilleurs films de ce 6 février

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Tirez sur le pianiste, de François Truffaut avec Charles Aznavour
  • Vivement dimanche!, avec Fanny Ardant et Jean-Louis Trintignant
  • Star Trek, de J.J. Abrams
  • Une ravissante idiote avec Brigitte Bardot

219507

Arte 22h25: Tirez sur le pianiste (3 étoiles)

De François Truffaut (1960). Avec Charles Aznavour, Marie Dubois.

Adaptant Goodis, jusque dans ses ruptures de ton brutales, Truffaut signe là un vibrant hommage au polar noir, à l’aide d’une mise en scène d’une liberté unique. Epousant le rythme chaotique de son antihéros solitaire et obsessionnel, incarné par un impeccable Aznavour. Petit, fragile, dépassé, ce dernier semble courir après lui-même et un destin qui sans cesse lui fausse compagnie. Mais ce qui intéresse surtout Truffaut par-delà la parodie – réussie -, ce sont les sempiternels discours masculins autour ce qui a toujours fait tourner la terre: les femmes et l’amour. Brillant!

Arte 20h35: Vivement dimanche! (3 étoiles)

De François Truffaut (1983). Avec Fanny Ardant, Jean-Louis Trintignant.

Pour son dernier film, Truffaut revendique haut et fort son amour du cinéma de genre, et de la Série noire en particulier. Il tourne en noir et blanc une intrigue avec faux coupable emmenée tambour battant par la gracieuse Fanny Ardant. Mêlant le polar aux relents hitchcockiens et la comédie américaine où la femme mène l’enquête, Truffaut réalise une brillante comédie policière, défendue par un tandem d’acteurs très en forme.

AB3 20h05: Star Trek (2 étoiles)

De J.J. Abrams (2009). Avec Chris Pine, Zachary Quinto.

Le créateur de Lost poursuit la saga Star Trek en remontant à ses origines. Avec des ressorts psychologiques plus complexes et un ravalement de façade éblouissant visuellement. De quoi satisfaire les aficionados de la série et les amateurs de S.F. moderne. Bien vu!

France 3 14h50: Une ravissante idiote (2 étoiles)

D'Edouard Molinaro (1964). Avec Brigitte Bardot, Anthony Perkins.

C’est à Jean-Pierre Cassel qu’aurait dû revenir le rôle de cet apprenti espion tombant dans les filets de Bardot. Qu’importe, le very british Anthony Perkins, débarrassé de sa psychose hitchcockienne, forme un duo pétillant avec BB, parfaite en couturière anglaise pas très futée. Une parodie d’espionnage qui gambade joyeusement dans un Londres de fantaisie et entraîne ce couple explosif dans des scènes burlesques proches du cartoon.

Sur le même sujet
Plus d'actualité