Les meilleurs films de ce 6 avril

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Les Razmoket rencontrent les Delajungle, de John Eng et Norton Virgien
  • Voyage au centre de la terre 2: L’île mystérieuse, avec Brendan Fraser
  • Les Desperados, de Charles Vidor
  • Astérix le Gaulois, avec la voix de Roger Carel

823533

La Trois 21h05: Les Razmoket rencontrent les Delajungle [2*]

De John Eng et Norton Virgien (2003). Avec les voix de Vincent Lagaf’, Patrick Préjean.

Série animée au graphisme grossier délectable, Les Razmoket ne tient plus tout à fait la distance sur un long métrage. Les affreux bambins nous gratifient toutefois de quelques gags désopilants au détour de cette escapade dans la jungle. L’un des meilleurs: Angelica se roulant avec sa poupée sur le sable à la manière de Burt Lancaster et Deborah Kerr dans Tant qu’il y aura des hommes.

Be 1 20h55: Voyage au centre de la terre 2: L’île mystérieuse [2*]

D’Eric Brevig (2008). Avec Brendan Fraser, Josh Hutcherson.

Cette nouvelle adaptation du classique de Verne a de quoi vous remuer dans vos fauteuils. Car si la poésie n’est plus vraiment au rendez-vous, ce film d’aventures familial a au moins un mérite, et pas des moindres: redonner des couleurs au cinéma forain des origines. Alors, en route pour des frissons garantis avec cette attraction archidivertissante!

TCM 19h15: Les Desperados [2*]

De Charles Vidor (1943). Avec Randolph Scott, Glenn Ford.

Utah, 1860. Une attaque de banque, organisée par un gang, dont le banquier lui-même, laisse perplexe le shérif de la ville. Premier film en couleur de la Columbia, ce western pittoresque et tout propre sur lui n’offre évidemment pas une vision réaliste de l’Ouest. Mais le film fait rêver avec ses décors et costumes chatoyants. Injustement méconnu, il remplit le cahier des charges de tout bon western: poursuite dans des paysages grandioses, bagarres de saloon, romance… et une incroyable course de chevaux sauvages.

La Trois 22h20: Astérix le Gaulois [1*]

De Ray Goossens (1967). Avec les voix de Roger Carel, Jacques Morel.

Le centurion Caius Bonus en a assez de voir ses légionnaires se faire battre par les Gaulois. Pour percer le secret de leur force, il envoie un espion dans le petit village. Goossens n’a pas avalé la potion magique de l’animation pour l’adaptation de ce premier tome d’Astérix, livrant une aventure convenue et délestée de l’humour corrosif de la BD. Heureusement, la voix si caractéristique de Carel fait passer la pilule.

Plus d'actualité