Les meilleurs films de ce 5 septembre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Le massacre de Fort Apache, avec John Wayne
  • Un balcon sur la mer, avec Jean Dujardin
  • Little Glory, de Vincent Lannoo
  • Scary Movie 4, de David Zucker

933047

TCM 22H25: Le massacre de Fort Apache [3*]

De John Ford (1948). Avec John Wayne, Henry Fonda.

Aigri d’avoir été affecté dans un fort perdu au fin fond de l’Arizona, un lieutenant-colonel ne rêve que d’un coup d’éclat contre les Indiens pour retrouver sa notoriété. Dans ce premier des trois films qui constitueront son cycle de la cavalerie (un corps d’armée qui le fascinait), John Ford fait preuve d’un ton audacieux pour l’époque et transpose avec subtilité la défaite de Custer à Little Big Horn, de même qu’il décrit avec rigueur un univers clos pour livrer un grand moment de western.

FRANCE 3 20H45: Un balcon sur la mer [2*]

De Nicole Garcia (2010). Avec Jean Dujardin, Marie-Josée Croze.

Nicole Garcia signe une histoire d’amour teintée de suspense, par le biais d’une étude de caractères assez subtilement établie. En tournant en partie à Oran, sa ville natale, la réalisatrice a pu d’autant mieux développer les traumatismes refoulés qui composent ses personnages, sur fond de guerre d’Algérie. Dujardin y trouve un contre-emploi dans lequel il laisse s’exprimer toute la polyvalence de son talent.

BE1 20H55: Little Glory [2*]

De Vincent Lannoo (2012). Avec Cameron Bright, Isabella Blake-Thomas.

Changement radical de registre pour Vincent Lannoo, après le déjanté Vampires. Il quitte le plat pays pour un casting 100% anglophone et aborde ici le drame familial sur fond d’amour fraternel. Sans tomber dans le piège de la carte postale auquel ne résistent pas toujours des cinéastes en terre étrangère, Lannoo signe un film inégal et sans grande surprise, mais empreint d’une poésie joliment distillée.

RTL-TVI 22H35: Scary Movie 4 [1*]

De David Zucker (2004). Avec Anna Faris, Leslie Nielsen.

On prend les mêmes vieilles ficelles et on recommence: après tout, pourquoi s’arrêter en si bon chemin alors que les trois premiers épisodes avaient rencontré le succès? David Zucker, déjà aux commandes de l’opus précédent, poursuit donc ses parodies de film d’horreur – en commençant par l’inévitable Saw – dans un mélange pas toujours très digeste de gags lourdauds et de clins d’œil appuyés. La mixture commence à sentir furieusement le réchauffé.

Sur le même sujet
Plus d'actualité