Les meilleurs films de ce 5 novembre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Les enfants du paradis, avec Arletty
  • Jugez-moi coupable, de Sidney Lumet
  • Le mystère de la chambre jaune, avec Sabine Azéma
  • K-19, le piège des profondeurs, avec Harrison Ford

647136

Arte 20h50: Les enfants du paradis [4*]

De Marcel Carné (1944). Avec Arletty, Jean-Louis Barrault.

Incontournable chef-d’œuvre du cinéma français, Les enfants du paradis n’a rien perdu de sa magie, que ce soit grâce à la mise en scène exceptionnelle de Marcel Carné, aux formidables dialogues de Jacques Prévert ou au générique éblouissant réuni ici. Tourné sous l’Occupation et déjouant la censure, les deux époques du film constituent un splendide hommage à l’esprit français et un pied de nez magistral aux aléas de l’histoire.

Club RTL 20h30: Jugez-moi coupable [2*]

De Sidney Lumet (2006). Avec Vin Diesel, Peter Dinklage.

Pour son avant-dernier film, à 82 ans bien sonnés, Sidney Lumet parvenait encore à nous bluffer magistralement à la façon d’un avocat talentueux. Placer Vin Diesel à la barre, lui qui d’habitude manie plutôt la barre de fer, fallait oser! Et pourtant, ce contre-emploi permet à l’acteur de dévoiler une facette inattendue de son talent, dans un rôle superbement interprété qui décale les limites traditionnelles entre coupables et innocents.

TV5 21h00: Le mystère de la chambre jaune [2*]

De Bruno Podalydès (2003). Avec Denis Podalydès, Sabine Azéma.

Près de cent ans après son apparition, le petit reporter Rouletabille s’offre une nouvelle jeunesse sous la houlette de la fratrie Podalydès. Bruno derrière la caméra et Denis devant adaptent le célèbre roman de Gaston Leroux tout en lui conservant son aspect d’époque. D’où un style complètement désuet reprenant l’emphase du bouquin mais traité avec une ironie constante qui rend le décalage d’autant plus réussi.

AB3 20h05: K-19, le piège des profondeurs [2*]

De Kathryn Bigelow (2002). Avec Liam Neeson, Harrison Ford.

Si la guerre froide appartient désormais à l’histoire, elle stimule toujours l’inspiration du cinéma. Basé sur des événements réels, K-19 propose un bon suspense claustrophobe délaissant le spectaculaire traditionnel au profit de la rigueur et de la crédibilité. Le déroulement des événements laissant inévitablement penser à Tchernobyl, le scénario induit fort habilement une réflexion sur les dangers du nucléaire lorsqu’il est mal manipulé.

Sur le même sujet
Plus d'actualité