Les meilleurs films de ce 5 août

Découvrez des extraits vidéos des 3 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • L’effrontée, avec Charlotte Gainsbourg
  • Au service secret de Sa Majesté, avec George Lazenby
  • Bridget Jones: l’âge de raison, avec Renée Zellweger
  • Flight Plan, avec Jodie Foster

465240

Arte 20h40: L’effrontée [3*]

De Claude Miller (1985). Avec Charlotte Gainsbourg, Bernadette Lafont.

Comme Truffaut jadis, Miller sait aborder les blessures de l’enfance et de l’adolescence sans rajouter une couche de confiture ni tomber dans l’angélisme. Avec L’effrontée, il brosse un portrait attachant et nuancé de Charlotte, treize ans, insatisfaite de son sort et de son entourage. Souhaitant s’évader de la grisaille de son quotidien, la gamine va se lier avec une jeune pianiste prodige, construire des châteaux en Espagne et tomber de haut.

France 4 20h35: Au service secret de Sa Majesté [3*]

De Peter Hunt (1969). Avec George Lazenby, Diana Rigg.

Voilà un Bond qui sort de l’ordinaire et pas seulement parce que Lazenby y prend la relève de Connery. D’abord, 007 a, à ses côtés, un vrai personnage féminin, incarné par Diana Bottes de cuir Rigg. Ensuite, le récit comporte quelques twists inhabituels dont le moindre n’est pas de voir notre agent convoler en justes noces. Que les fans se rassurent, les scénaristes ont prévu un ultime revirement pour rendre sa liberté à notre séducteur.

TF1 20h50: Bridget Jones: l’âge de raison [2*]

De Beeban Kidron (2004). Avec Renée Zellweger, Colin Firth.

Ayant enfin trouvé chaussure à son pied, Bridget se croit plongée dans La mélodie du bonheur mais se voit, quelques gaffes plus tard, en train de revivre Bangkok, aller simple. Ce second opusconnaît des trous d’air et s’offre une parenthèse douteuse en Thaïlande pour relancer l’action. Mais la désopilante Zellweger fait toujours des étincelles.

TF1 22h50: Flight Plan [1*]

De Robert Schwentke (2005). Avec Jodie Foster, Peter Sarsgaard.

Alors qu’elle se trouve à bord de l’avion qui rapatrie le corps de son mari mystérieusement décédé, Kyle s’endort profondément. À son réveil, elle découvre que sa fillette a disparu… Bien défendu par Foster en femme fragilisée mais pugnace, ce thriller à huis clos s’avère oppressant au début, quand Schwentke laisse planer le doute sur la santé mentale de son héroïne. Mais la fin, rocambolesque, déçoit.

Sur le même sujet
Plus d'actualité