Les meilleurs films de ce 5 août

Notre sélection de films pour ce  5 août:

  • Les Demoiselles de Rochefort (trailer)
  • Clerks, les employés modèles (trailer)
  • Un heureux événement (trailer)
  • Le Gentleman d'Epsom (trailer)

914741

Les demoiselles de Rochefort TV5 21h00 [4*]

De Jacques Demy (1967). Avec Catherine Deneuve, Françoise Dorléac.

“Nous sommes deux sœurs jumelles, nées sous le signe des Gémeaux.” La célèbre mélodie des Demoiselles donne le ton à ce superbe hommage français aux comédies musicales de Hollywood auquel Gene Kelly, monstre sacré du genre, apporte d’ailleurs son concours. Avec l’abondance de couleurs vives en guise de rayons de soleil et l’osmose totale entre les deux sœurs Deneuve-Dorléac, Jacques Demy réédite brillamment l’exploit des Parapluies de Cherbourg.

Clerks, les employés modèles Arte 0h25 [3*]

De Kevin Smith (1994). Avec Brian O'Halloran, Jeff Anderson.

Cet ovni en noir et blanc ne manquera pas de faire se bidonner tous ceux ayant travaillé dans le commerce, tant ils pourront y retrouver des situations familières. Notamment dans la frustration vécue par le héros, qui aurait décidément mieux fait de ne pas aller bosser ce jour-là. Bourré de moments déjantés et de dialogues aussi crus que tordants, Clerks charrie dans chacun de ses chapitres son lot de personnages loufoques qui rendent l'ensemble très truculent.

Un heureux événement La Une 20h20 [2*]

De Rémi Bezançon (2011). Avec Louise Bourgoin, Pio Marmaï.

Après le magnifique Le premier jour du reste de ta vie, les attentes étaient grandes pour le nouveau film de Rémi Bezançon. Le réalisateur retrouve son inspiration magique durant toute la première partie, celle de l’attente de l’enfant à naître. Dommage qu’il tombe ensuite dans un canevas nettement plus conventionnel et que la naissance une fois passée, l’événement n’ait plus l’air d’avoir grand-chose d’heureux.

Le gentleman d'Epsom Club RTL 20h25 [2*]

De Gilles Grangier (1962). Avec Jean Gabin, Louis de Funès.

Gabin en grand bourgeois ruiné vendant des tuyaux sur les champs de courses hippiques: le rôle était taillé sur mesure pour l'acteur qui, malgré un cabotinage de chaque instant, donne à son personnage une stature imposante. Et permet de la sorte à cette comédie (diffusée ce soir en version colorisée) qui se veut plutôt légère de contenir quelques moments empreints de mélancolie. La confrontation avec de Funès, alors encore second rôle, ne manque pas de sel.

Sur le même sujet
Plus d'actualité