Les meilleurs films de ce 4 juillet

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • L'ombre et la proie, avec Val Kilmer
  • La clinique de l’amour, avec Helena Noguerra
  • Wall Street, d'Oliver Stone
  • Wall Street: l’argent ne dort jamais, avec Michael Douglas

891491

Ab3 21h30: L’ombre et la proie [2*]

De Stephen Hopkins (1996). Avec Val Kilmer, Michael Douglas.

C’est rare, mais Douglas n’assure pas, en chasseur macho aux extensions capillaires ridicules. Malgré cela, rien n’est vraiment à jeter dans cette histoire d’ingénieur confronté à des lions mangeurs d’hommes en Afrique. D’autant que ces derniers seraient des esprits censés éloigner l’envahisseur blanc. De quoi mener l’aventure à la lisière du fantastique…

Be 1 20h55: La clinique de l’amour [2*]

D’Artus de Penguern (2012). Avec Artus de Penguern, Helena Noguerra.

Le décalé Artus de Penguern vous sert une ordonnance pour rire ce soir, avec ce pastiche de feuilletons médicaux américains. Humour burlesque, grosse caricature, médecins pour le moins inhabituels: voilà pour le menu. Ne reste plus qu’à se laisser aller – avec son univers visuel soigné et son sens du gag sans limite, cet enfant survolté de Tati apporte une dinguerie vivifiante à la comédie française.

France 3 23h30: Wall Street [2*]

D’Oliver Stone (1988). Avec Michael Douglas, Charlie Sheen.

A travers l’ascension, puis la descente aux enfers d’un petit génie de la finance, Stone fustige l’univers sans foi ni loi de la Bourse, où le prix à payer pour gagner est la négation de tout sens moral. Seulement, Michael Douglas, dans son premier rôle de méchant, est à ce point habité, retors et charismatique que la corruption du héros finit par fasciner bien plus que sa rédemption. Là est la limite de la démonstration: Stone semble avoir succombé comme Bud au charme du diable!

France 3 20h45:Wall Street: l’argent ne dort jamais [1*]

D’Oliver Stone (2010). Avec Michael Douglas, Shia LaBeouf.

Gekko sort de 20 ans de prison pour délit d’initié. Et attrape dans ses filets un jeune trader en manque de mentor. Stone a placé les actions délicieusement toxiques de Wall Street (que France 3 diffuse curieusement après ce film ce soir) dans l’escarcelle d’une suite à la morale anticapitaliste un rien pépère. Résultat des courses? Son second opus financier est au bord du krach, malgré la présence d’un toujours imposant Douglas en requin aux dents bien aiguisées.

Sur le même sujet
Plus d'actualité