Les meilleurs films de ce 4 août

Découvrez des extraits vidéos des 3 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Meurtre mystérieux à Manhattan, de Woody Allen
  • Cowboys et envahisseurs, avec Daniel Craig
  • Agathe Cléry, avec Valérie Lemercier

464859

Plug RTL 20h00: Meurtre mystérieux à Manhattan [3*]

De et avec Woody Allen (1993). Avec Diane Keaton.

"J’avais toujours eu envie de tourner une comédie policière", déclare Woodyen commentant le résultat avec sa modestie habituelle: "C’est plus une gourmandise qu’un repas solide". Mais des gourmandises pareilles, on en redemande! Mister Manhattan y renoue avec l’avalanche de gags de sa période burlesque, sauf que ses personnages ont gagné en épaisseur et ne se contentent plus d’être des pantins embarqués dans des situations loufdingues. Au-delà de son intrigue en forme de clin d’œil à Fenêtre sur cour ou à La dame de Shanghai, Meurtre mystérieux… est l’histoire d’un couple en voie de désintégration qui trouve, dans la suspicion à l’égard d’un voisin très "veuf joyeux", de quoi mettre du piment dans sa vie. Traîné à l’époque dans la boue pour ses démêlés conjugaux avec Mia Farrow, Woody ironise sur les gens qui se mêlent de ce qui ne les regarde pas pour meubler leur ennui. Signalons que Farrow devait jouer l’épouse, avant d’être remplacée au pied levé par Diane Keaton, inoubliable Annie Hall.

Be 1 20h50: Cowboys et envahisseurs [2*]

De Jon Favreau (2011). Avec Daniel Craig, Harrison Ford.

On avait déjà vu des cowboys-robots (Mondwest), d’autres aux prises avec des zombies, et voici que des E.T. débarquent dans le vieil Ouest en traitant ses habitants comme du bétail! Du coup, Craig va les dézinguer avec un bracelet laser tout en tâchant de prendre l’air imperturbable de John Wayne. Au total, un amusant mais très volatil blockbuster pop-corn.

La Une 20h45: Agathe Cléry [1*]

D’Etienne Chatiliez (2008). Avec Valérie Lemercier, Jean Rochefort.

Directrice de marketing pimbêche et raciste, Agathe se retrouve atteinte d’une maladie rare: sa peau vire progressivement au noir. La voici à son tour victime de discriminations diverses… Cette version contemporaine de l’arroseur arrosé serait un pur plaisir si Chatiliez avait la légèreté de touche requise. Mais on est loin du compte avec cette comédie pesante ponctuée de numéros musicaux filmés à la truelle.

Sur le même sujet
Plus d'actualité