Les meilleurs films de ce 31 mars

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Copland, avec Sylvester Stallone et Robert De Niro
  • Camping, avec Franck Dubosc
  • Couple de stars, avec Julia Roberts
  • Le monde de Narnia: chapitre 3 – L’odyssée du Passeur d’aurore, de Michael Apted

334807

AB3 20h30: Copland [2*]

De James Mangold (1997). Avec Sylvester Stallone, Robert De Niro.

Se cantonnant jusque-là quasi exclusivement dans des rôles mettant sa musculature en valeur, Stallone se rachète une crédibilité en incarnant un shérif déprimé aux antipodes de ses compositions précédentes. Grossi, enlaidi, son personnage donne la réplique à quelques grands noms – De Niro, Keitel, Liotta – dans ce solide drame policier à l’intrigue bien ficelée et empreinte de mélancolie.

Rtl-Tvi 20h55: Camping [2*]

De Fabien Onteniente (2006). Avec Franck Dubosc, Gérard Lanvin.

Ce Camping a beau s’être fait démolir par une bonne partie de la critique, ça n’a pas empêché le public de s’y installer en masse et de s’identifier à chacun des protagonistes du film tout en se replongeant avec tendresse dans ses souvenirs de vacances. Laissons donc le scénario sous la tente pour sourire avec Dubosc, éternel dragueur maladroit au grand cœur, et les gags typiques d’un cinéma populaire qui fait encore recette.

Plug Rtl 20h00: Couple de stars [2*]

De Joe Roth (2001). Avec Julia Roberts, Billy Crystal.

Joli casting qui laissait présager une comédie grinçante sur le microcosme hollywoodien et les promos d’enfer auxquelles les grosses productions se livrent auprès de la presse pour recueillir des échos complaisants. Au final, le récit apparaît trop convenu et pas assez mordant pour surprendre, mais quelques bons moments – dont la prestation déjantée de Christopher Walken – assurent le spectacle.

Be1 20h50: Le monde de Narnia: chapitre 3 – L’odyssée du Passeur d’aurore [1*]

De Michael Apted (2010). Avec Georgie Henley, Skandar Keynes.

Que de poésie dans le titre pour conclure (probablement) la saga de Narnia au cinéma! Mais le public visé reste le même que pour les deux premiers épisodes: les jeunes enfants. Ceux-ci seront donc les seuls à trouver leur compte dans ce récit pas franchement emballant et qui flirte un peu trop avec la niaiserie, malgré les costumes et décors qui relèvent partiellement l’ensemble. Les bouquins méritaient tout de même meilleure adaptation.

Sur le même sujet
Plus d'actualité