Les meilleurs films de ce 31 mai

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Seuls les anges ont des ailes, avec Cary Grant
  • Soyez sympas, rembobinez!, de Michel Gondry
  • Comme tout le monde, avec Thierry Lhermitte
  • Coco Chanel & Igor Stravinsky, de Jan Kounen

872091

Tcm 10h10: Seuls les anges ont des ailes [4*]

De Howard Hawks (1939). Avec Cary Grant, Jean Arthur.

Ancien pilote lui-même, Hawks filme un hommage aux pionniers de l’Aéropostale. Mais sous le couvert d’une superproduction aérienne, on voit surtout poindre un huis clos psychologique remarquable, interprété par des acteurs qui font des merveilles. Menés à la baguette d’un immense réalisateur, ces "anges" ont de quoi vous emmener au 7e ciel!

Plug rtl 20h40: Soyez sympas, rembobinez! [3*]

De Michel Gondry (2008). Avec Jack Black, Yasiin Bey.

Un homme efface "à l’insu de son plein gré" les cassettes d’un vidéoclub où son ami travaille. Pour sauver la boutique, les deux gaillards décident de réaliser les remakes des films effacés, dont RoboCop ou Ghostbusters. Ce pitch extraordinaire permet à Gondry de laisser libre cours à sa folie créatrice. Mais au-delà de la "simple" fantaisie, le cinéaste se fend d’une ode un peu dingo, mais sincère et poétique, au cinéma des artisans.

Club rtl 22h05: Comme tout le monde [2*]

De Pierre-Paul Renders (2006). Avec Khalid Maadour, Thierry Lhermitte.

Jalil est comme tout le monde. La preuve: il a remporté un jeu télévisé grâce à des réponses qui, statistiquement, correspondaient à celles de la majorité des gens. Il est bientôt le cobaye d’un institut de sondages par l’intermédiaire de la séduisante Claire… Lorgnant du côté de Truman Show avec son antihéros pris au piège d’une machination mercantile, Renders émaille son film de trouvailles amusantes, mais sa mise en scène manque d’insolence.

Arte 13h55: Coco Chanel & Igor Stravinsky [2*]

De Jan Kounen (2010). Avec Anna Mouglalis, Mads Mikkelsen.

On n’attendait pas le sulfureux réalisateur du violent et stylisé Dobermann du côté d’un biopic sur la mode. C’est pourtant la relation artistique et amoureuse entre Coco Chanel et le compositeur Igor Stravinsky que Kounen va s’attacher à montrer, après la création houleuse en 1913 du Sacre du printemps. Mais comme intimidé par l’aura de la styliste, Kounen réalise un film d’époque étonnamment classique, transcendé par l’interprétation troublante d’Anna Mouglalis.

Sur le même sujet
Plus d'actualité