Les meilleurs films de ce 30 mars

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Bob l’éponge: le film, de Stephen Hillenburg
  • Pendez-les haut et court, avec Clint Eastwood
  • Fragile, avec Calista Flockhart
  • Une pure affaire, avec François Damiens

334080

La Deux 20h05: Bob l’éponge: le film [2*]

De Stephen Hillenburg (2005). Avec les voix de Sébastien Desjours et Erik Colin.

Dès leur apparition en 1999 sur Nickelodeon, Bob l’éponge et son pote Patrick, l’étoile de mer, créent la sensation dans le monde du dessin animé. Les couleurs flashy, l’humour décalé et même une suspicion de relation gay entre les deux petits héros, selon une ligue chrétienne d’extrême droite très remontée, les propulsent au rang d’icônes pop du moment. Bonne nouvelle: les deux loustics négocient avec une franche réussite leur passage au long métrage. Désopilant de bout en bout!

AB3 20h30: Pendez-les haut et court [2*]

De Ted Post (1968). Avec Clint Eastwood, Inger Stevens.

Auréolé de gloire avec les films de Leone, Eastwood revient à Hollywood avec ce curieux western à la mise en scène originale. Fourmillant de détails sur un Ouest qui exhorte à se débarrasser de sa mauvaise engeance, le récit tire le portrait d’une espèce de poor lonesome cowboy mort-vivant qui sait que la vengeance est un plat qui se mange froid. Clint a un sacré charisme et sa légende fait déjà voler la poussière au galop.

Plug RTL 21h35: Fragile [2*]

De Jaume Balaguero (2006). Avec Calista Flockhart, Yasmine Murphy.

Une infirmière courageuse tente de protéger sa petite patiente qui voit des fantômes. Si le film pille sans discrétion un standard horrifique comme Le sixième sens, sa réalisation, tout en tension subtile et progressive (hormis un final raté), méritait mieux qu’un passage direct en DVD.

Be 1 20h50: Une pure affaire [2*]

D’Alexandre Coffre (2011). Avec François Damiens, Pascale Arbillot.

Habitué à jouer les bons seconds rôles à tendance poil à gratter, Damiens trouve ici l’occasion de faire reposer une comédie sur ses épaules. Cependant, dans le rôle de David, dont la vie monotone risque de changer avec la découverte d’une valise pleine de cocaïne, il nous apparaît trop sage, comme doucement tétanisé par l’enjeu. La comédie n’en est pas moins réussie, bien écrite et drôle, mais ne possède pas cette folie burlesque qui en aurait certainement fait un mètre étalon du genre.

Sur le même sujet
Plus d'actualité