Les meilleurs films de ce 30 juillet

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Timecop, avec Jean-Claude Van Damme
  • Le Saint, avec Val Kilmer
  • Little Voice, de Mark Herman
  • La firme, avec Tom Cruise

464442

Club RTL 22h30: Timecop [2*]

De Peter Hyams (1994). Avec Jean-Claude Van Damme, Mia Sara.

"Deux Van Damme pour le prix d’un!" pourrait être le slogan de Timecop où notre héros voyage dans le temps (de 2004 à 1929, puis à 1994) et se retrouve face à face… avec lui-même, mais en plus jeune. Sa mission: contrecarrer des pirates qui profitent d’une machine à remonter le temps pour changer le cours de l’histoire à leur avantage. Un scénario étoffé, proposant une variation habile sur le thème du voyage temporel, compense largement le jeu monolithique de JCVD.

France 4 20h35: Le Saint [2*]

De Philip Noyce (1997). Avec Val Kilmer, Elizabeth Shue.

Evidemment, il faut quelques minutes pour s’habituer à ne pas voir Simon Templar incarné par Roger Moore. Mais Kilmer, bien qu’assez éloigné de son modèle, s’en tire avec les honneurs. Il adopte de multiples déguisements au fil d’une intrigue bien ficelée où il est question de manipulations en tout genre. Quant à Elizabeth Shue, elle vient agréablement réchauffer l’atmosphère… et notre héros tombé dans une rivière glacée.

Arte 22h55: Little Voice [1*]

De Mark Herman (1998). Avec Jane Horrocks, Michael Caine.

Coincée entre une mère égocentrique et un imprésario bidon qui veut exploiter ses talents cachés, une jeune femme mutique va devoir lutter pour faire entendre sa voix. Après le succès des Virtuoses, Herman tombe dans le piège de la fausse tranche de vie et du populisme grinçant. On aura donc droit à une brochette de personnages souvent outranciers, au fil d’un scénario qui tente vaille que vaille de nous faire oublier l’origine théâtrale de Little Voice.

AB3 20h05: La firme [1*]

De Sydney Pollack (1993). Avec Tom Cruise, Gene Hackman.

Cruise va-t-il se rendre complice par son silence de la firme criminelle qui l’emploie et le rémunère grassement? Pollack met le paquet pour filmer les péripéties de notre jeune arriviste pris au piège, mais il sacrifie ses personnages au profit d’une banale course-poursuite. Où est passée la force de frappe du réalisateur de On achève bien les chevaux?

Sur le même sujet
Plus d'actualité