Les meilleurs films de ce 3 juillet

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • La prisonnière du désert, de John Ford
  • Spider-Man 2, avec Tobey Maguire
  • True Lies, de James Cameron
  • Odette Toulemonde, d'Eric-Emmanuel Schmitt

426198

La Trois 21h05: La prisonnière du désert [4*]

De John Ford (1956). Avec John Wayne, Jeffrey Hunter.

Wayne part avec un compagnon inexpérimenté à la recherche d’une jeune fille enlevée par les Comanches et assouvit à travers cette quête sa haine farouche des Indiens. Tourné notamment dans le décor naturel grandiose de Monument Valley, ce chef-d’œuvre du western se termine sur le célèbre plan où l’on aperçoit, depuis l’intérieur de la ferme familiale, la silhouette du grand John s’éloignant comme un fantôme dans le désert.

TF1 20h50: Spider-Man 2 [3*]

De Sam Raimi (2004). Avec Tobey Maguire, Kirsten Dunst.

Rien ne va plus pour Spider-Man. Sa double vie lui pèse tellement qu’il décide de jeter aux orties sa légendaire tunique. Bref, pour les auteurs, "il n’est plus un gamin qui se contente de se balader au bout de sa toile". Mais comment rester inactif face à l’action maléfique du docteur Octopus, un savant devenu le jouet de sa propre invention et doté de redoutables tentacules? Dans cet excellent numéro 2, Raimi maintient un bon équilibre entre les combats et le portrait d’un superhéros en proie au doute.

Club RTL 20h30: True Lies [3*]

De James Cameron (1994). Avec Arnold Schwarzenegger, Jamie Lee Curtis.

Pour une fois, le remake américain vaut mieux que l’original. En remaniant La totale de Zidi, le réalisateur d’Avatar utilise les grands moyens pour parodier les James Bond: on a rarement vu une telle avalanche de scènes d’action, réglées au quart de tour et magnifiquement intégrées au scénario. Un grand moment plus intimiste: le strip-tease de Jamie Lee Curtis devant les yeux ébahis de Schwarzie.

La Une 21h45: Odette Toulemonde [1*]

D’Eric-Emmanuel Schmitt (2007). Avec Catherine Frot, Albert Dupontel.

Que peut donner la rencontre entre une femme n’ayant rien pour être heureuse mais gardant un moral d’acier et un homme comblé au bord de la déprime? Rien que du bonheur selon Schmitt qui orchestre les envols d’une Mary Poppins moderne et rallume la flamme dans le cœur d’un écrivain en crise. Malheureusement, malgré le bagout de Frot, ce conte très kitsch n’échappe pas à la mièvrerie.

Sur le même sujet
Plus d'actualité