Les meilleurs films de ce 28 mars

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • L’apprenti, avec Mathieu Bulle
  • L’arme fatale 2, avec Mel Gibson
  • Loin d’elle, de Sarah Polley
  • Un si beau voyage, de Khaled Gorbal

334052

Arte 20h40: L’apprenti [3*]

De Samuel Collardey (2008). Avec Mathieu Bulle, Paul Barbier.

Mathieu passe son temps entre l’école et son apprentissage à la ferme chez Paul. Il faut le voir chanter du Johnny à tue-tête pour faire écouter ces "saletés de vaches"! Dans un récit captivant brouillant la frontière entre le réel et la fiction, Collardey adresse une formidable lettre d’amour au monde rural. Un instantané plein de drôlerie, pris sur le vif, où éclate le naturel de deux acteurs qui ne jouent pas, mais témoignent, magnifiquement et sans didactisme figé, de l’importance de notre héritage terrien. Un bijou!

La Deux 20h05: L’arme fatale 2 [2*]

De Richard Donner (1989). Avec Mel Gibson, Danny Glover.

Punis pour avoir dépassé les bornes, Murtaugh et Riggs sont relégués à la protection d’un petit escroc (Pesci, impayable!). On croit un moment au calme, mais c’est vite oublier la tempête Riggs, qui les entraîne sur un énorme trafic de drogue mené par des notables sud-africains. Une suite franchement drôle et explosive. Amateurs de psychologie, passez votre chemin. Les autres: calez-vous dans votre fauteuil et en route pour l’action!

Arte 0h35: Loin d’elle [2*]

De Sarah Polley (2007). Avec Julie Christie, Gordon Pinsent.

Actrice fétiche d’Atom Egoyan, l’intense Sarah Polley passe derrière la caméra pour un récit a priori peu glamour autour de la maladie d’Alzheimer. C’est mal la connaître si on pense passer un moment de pure déprime avec ce sujet: Polley décrit avec beaucoup de subtilité, de tendresse, de grâce même, l’histoire magnifique de ce couple traversant sa dernière épreuve. Triste mais beau.

TV5 0h39: Un si beau voyage [2*]

De Khaled Ghorbal (2009). Avec Farid Chopel, Assumpta Serna.

Émouvant voyage que cette évocation d’un homme en exil. Et si le périple, après une chronique sociale parisienne tout en authenticité, semble s’ensabler une fois arrivé en Tunisie, cela n’entache en rien l’interprétation touchante de Farid Chopel, qui sonne comme un poignant adieu. L’acteur est en effet décédé peu après le tournage…

Sur le même sujet
Plus d'actualité