Les meilleurs films de ce 28 juillet

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • La dixième victime, avec Marcello Mastroianni
  • La mouche, avec Jeff Goldblum
  • Jusqu'en enfer, de Sam Raimi
  • Crime d'amour, d'Alain Corneau

908949

France 3 0h25: La dixième victime

D’Elio Petri (1965). Avec Marcello Mastroianni, Ursula Andress.

Il y a un petit air du Prix du danger dans ce récit de chasse à l’homme remise au goût du jour pour distraire le peuple. Rien d’étonnant à cela, les deux films étant adaptés de nouvelles de Robert Sheckley, qui n’avait pas son pareil pour décrire un futur d’autant plus inquiétant que les dérives de la téléréalité semblent leur donner un aspect visionnaire. La satire est à l’honneur ici, parfois même un peu trop appuyée, mais le duo Mastroianni-Andress fait des étincelles.

Plug RTL 20h30: La mouche [2*]

De David Cronenberg (1986). Avec Jeff Goldblum, Geena Davis.

Dans ce brillant remake de La mouche noire de 1958, Cronenberg expose une nouvelle fois sa passion pour les métamorphoses en tout genre. Dans le cas présent, celle d’un homme se transformant peu à peu en mouche, avec tout ce que cela implique sur son changement physique et de caractère. Mais au-delà du film d’horreur, La mouche est aussi une histoire d’amour et l’effroi côtoie donc l’émotion dans un subtil équilibre fignolé par un réalisateur très inspiré.

France 2 22h30: Jusqu’en enfer [2*]

De Sam Raimi (2009). Avec Alison Lohman, Justin Long.

Après le succès récolté par sa trilogie de Spiderman, Sam Raimi semble revenir à ses premières amours avec cette production horrifique bien dans la lignée du désormais cultissime Evil Dead, tourné en 1982 avec un budget riquiqui. Et pour cause: le scénario de Jusqu’en enfer dormait depuis presque vingt ans dans les tiroirs du cinéaste, qui prend donc un réel plaisir à tourner enfin ce projet où l’horreur et le burlesque se côtoient habilement.

France 2 20h45: Crime d’amour [1*]

D’Alain Corneau (2010). Avec Ludivine Sagnier, Kristin Scott Thomas.

Décédé quelques jours après la sortie du film, Alain Corneau quitte la scène en signant un thriller machiavélique situé dans le milieu des affaires. Si la première partie ne manque pas d’intérêt, la seconde, une fois commis le crime en question, s’étire en longueur et devient ennuyeuse à force d’être aussi prévisible. Ce qui n’empêcha pourtant pas Brian De Palma d’en réaliser un remake avec le récent Passion.

Sur le même sujet
Plus d'actualité