Les meilleurs films de ce 28 avril

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Les 4 fantastiques et le surfeur d’argent, avec Jessica Alba
  • Agents secrets, avec Vincent Cassel
  • Futures vedettes, avec Jean Marais
  • Twixt, de Francis Ford Coppola

846117

France 4 20h45: Les 4 fantastiques et le surfeur d’argent [2*]

De Tim Story (2007). Avec Jessica Alba, Michael Chiklis.

Cette suite très fidèle à l’esprit de départ s’attarde davantage sur les personnages et leur caractère, mais sans délaisser pour autant de solides effets spéciaux venant au secours d’une histoire un peu mollassonne par moments. La disparition de la Tamise constitue une jolie prouesse de synthèse et l’humour n’est pas absent, bien servi par les chamailleries entre la Torche et la Chose, ou encore par le cameo de Stan Lee (le créateur des 4 Fantastiques).

Club RTL 21h45: Agents secrets [2*]

De Frédéric Schoendoerffer (2003). Avec Vincent Cassel, Monica Bellucci.

Après le remarqué Scènes de crimes, Schoendoerffer s’éloigne de la précision quasi documentaire au profit de la fiction, tout en nous entraînant dans l’univers bien réel et mystérieux des agents secrets français. L’analyse lucide de cette grande famille de l’ombre s’ouvre sur la face cachée de la Lune, en guise de métaphore, avant de développer un suspense aux rebondissements assez convenus mais bien menés par le couple Cassel-Bellucci.

France 3 0h20: Futures vedettes [2*]

De Marc Allégret (1955). Avec Jean Marais, Brigitte Bardot.

Si Futures vedettes n’est pas resté gravé dans les mémoires, il porte pourtant particulièrement bien son titre. Entre une Brigitte Bardot en tout début de carrière (et dont le personnage se voit promettre un grand avenir) et un certain Guy Bedos apparaissant pour la première fois au cinéma, le film constitue aujourd’hui une belle curiosité. Même si son classicisme se révèle éloigné de la Nouvelle Vague qui approche.

Be 1 20h55: Twixt [1*]

De Francis Ford Coppola (2011). Avec Val Kilmer, Bruce Dern.

Grandeur et décadence: ainsi en va-t-il de bien des cinéastes qui ne parviennent plus à retrouver l’inspiration divine qui les anima naguère. Coppola n’échappe hélas pas à la règle avec ce Twixt fauché et son incursion du côté de l’épouvante. Si l’humour noir n’est pas absent du scénario, l’aspect totalement expérimental du projet rend l’ensemble assez bancal, même si l’exercice auquel se livre le réalisateur pourra intéresser ses fans.

Sur le même sujet
Plus d'actualité