Les meilleurs films de ce 27 février

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Le boucher, de Claude Chabrol avec Jean Yanne
  • L’ombre d’un doute, d'Alfred Hitchcock
  • Les affameurs, avec James Stewart
  • Les larmes du soleil, avec Bruce Willis et Monica Bellucci

318019

TV5 21h00: Le boucher [4*]

De Claude Chabrol (1969). Avec Stéphane Audran, Jean Yanne.

À Trémolat, Hélène, la directrice d’école, rencontre à une noce Popaul le boucher. Rien ne semble devoir troubler leur tête-à-tête, sauf qu’on découvre dans la région le corps d’une jeune femme éventrée… Pratiquant l’art de la suggestion – trois gouttes de sang sur la tartine d’une écolière et l’horreur est là -, Chabrol nous captive et nous émeut avec une fable réaliste qui dépasse le cadre étroit du polar pour poser avec subtilité la question de la monstruosité.

Arte 20h35: L’ombre d’un doute [4*]

D’Alfred Hitchcock (1943). Avec Joseph Cotten, Teresa Wright.

Au fil des séquences, on passe du doute à la certitude: le séduisant oncle Charlie, qui vient de débarquer dans une petite ville américaine proprette, est bien un assassin psychopathe. Mais même après cette révélation, le récit garde tout son sel, grâce à la mise en scène imparable d’Hitchcock. Un exemple: pour l’arrivée de Charlie à Santa Rosa, le réalisateur demanda que le train dégage une fumée noire titanesque. Car c’est le diable qui vient s’emparer de la bourgade!

France 3 15h10: Les affameurs [3*]

D’Anthony Mann (1952). Avec James Stewart, Arthur Kennedy.

Mann n’est pas seulement un maître du western, il est aussi, avec Hitchcock, l’un des deux cinéastes qui changèrent radicalement l’image de Stewart dans les années 50. L’ex-naïf de Capra devient plus inquiétant dans Les affameurs où il incarne un homme au passé trouble devant guider un convoi de fermiers vers l’Oregon. Attaque d’Indiens, fièvre de l’or, paysages luxuriants: rien ne manque à cet éblouissant western et premier film en couleur de Mann.

20h05 AB3: Les larmes du soleil [2*]

D’Antoine Fuqua (2003). Avec Bruce Willis, Monica Bellucci.

Au Nigeria, en pleine guerre civile, un commando américain doit évacuer une doctoresse. Mais celle-ci refuse d’abandonner les villageois à leur sort. Faut-il outrepasser les ordres? L’agacement qu’on ressent face à l’aspect propagandiste du récit ne doit pas occulter le fait que ces Larmes s’avèrent un solide "film de sauvetage" dont la tension ne se relâche jamais.

Sur le même sujet
Plus d'actualité