Les meilleurs films de ce 27 avril

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Compte sur moi, de Rob Reiner
  • La bataille de San Sebastian, avec Anthony Quinn et Charles Bronson
  • Treize à la douzaine, avec Steve Martin
  • Sanctum, d'Alister Grierson

343836

Club RTL 22h20: Compte sur moi [3*]

De Rob Reiner (1986). Avec Wil Wheaton, River Phoenix.

Dans une bourgade de l’Oregon, une bande d’amis organise une expédition en forêt pour découvrir le corps d’un adolescent porté disparu et qui aurait été heurté par un train. Adapté d’une nouvelle atypique de Stephen King, Compte sur moi joue habilement du contraste entre le décor bucolique et les propos crus que s’échangent nos quatre gamins avec, au bout du compte, une vision à la fois nostalgique et réaliste de l’adolescence.

France 3 14h25: La bataille de San Sebastian [2*]

D’Henri Verneuil (1968). Avec Anthony Quinn, Charles Bronson.

Sauvé par un prêtre, un bandit défend son village contre les Yaquis. On n’attendait pas Verneuil du côté du western franco-italo-américano-mexicain. Il s’en tire honorablement même si, comme il l’a avoué, il était difficile de faire preuve d’originalité. Voulant montrer un Mexique inconnu, il décida de tourner près de Durango… et tomba sur ce qui restait des décors des 7 mercenaires, de Rio Bravo et des Cheyennes.

Club RTL 20h30: Treize à la douzaine [1*]

De Shawn Levy (2004). Avec Steve Martin, Bonnie Hunt.

Tout le sel de ceremake d’une comédie des années 50 vient du nombre irraisonnable d’enfants – douze! – entourant le couple vedette. Du coup, quand les époux Baker décident de déménager contre la volonté de leur marmaille, le jeu de massacre peut commencer. Une tornade force 12 s’abat sur le Home Sweet Home des Baker, filmée avec une inspiration variable et une volonté évidente de faire triompher les bons sentiments.

Be 1 20h50: Sanctum [1*]

D’Alister Grierson (2011). Avec Richard Roxburgh, Joan Gruffuld.
La semaine télé sur Be 1 s’ouvre et se termine par un film de survie en milieu hostile. À la place du canyon isolé de 127 heures (voir samedi), on a droit ici à l’exploration périlleuse de la grotte sous-marine la plus inaccessible de la planète. Coproduit par James Cameron, un authentique passionné de plongée, ce thriller en apnée bénéficie d’images spectaculaires mais nous laisse sur notre faim sur le plan narratif.

Sur le même sujet
Plus d'actualité