Les meilleurs films de ce 25 décembre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Persepolis, de Marjane Satrapi
  • Autant en emporte le vent, avec Clark Gable
  • E.T. l’extraterrestre, de Steven Spielberg
  • Aladdin, de John Musker

719279

Plug RTL 19h45: Persepolis [4*]

Film d’animation de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud (2007).

Les fans de la B.D. autobiographique de Marjane Satrapi, Persepolis, peuvent se réjouir: le film est à la hauteur de l’original; ce qui représente une belle victoire, vu l’ampleur de la saga (quatre volumes!) et le côté épuré de son graphisme en noir et blanc. Satrapi utilise l’insolence comme une arme de combat et relie le quotidien de sa famille à un cadre plus large, celui des soubresauts politiques qu’a connus l’Iran depuis trente-cinq ans, de la dictature du shah à l’instauration de la république islamique et à la guerre meurtrière avec l’Irak.

France 3 13h50: Autant en emporte le vent [4*]

De Victor Fleming (1939). Avec Clark Gable, Vivien Leigh.

Ce sommet du mélodrame fut contrôlé dans ses moindres détails par le producteur David O. Selznick. Pour prendre la mesure de son travail, la lecture de ses Mémos s’impose. Il y discute du choix de l’actrice, des contrastes de couleurs et surtout, il se défend contre la censure qui voulait éradiquer une réplique-clé, le fameux "Franchement, ma chère, je me fiche de votre avenir comme d’une guigne" qui scelle la séparation entre Rhett et Scarlett.

France 2 15h25: E.T. l’extraterrestre [3*]

De Steven Spielberg (1982). Avec Dee Wallace, Henry Thomas.

Avec ce conte charmant, truffé d’humour, Spielberg tourne le dos aux habituels films de sci-fi présentant des aliens belliqueux. "Je ne pense pas que quelqu’un d’assez intelligent pour construire un engin capable de voyager dans l’espace durant des centaines d’années-lumière viendrait sur Terre avec des intentions hostiles", déclarait au moment du tournage le réalisateur.

Club RTL 20h30: Aladdin [3*]

Film d’animation de John Musker et Ron Clements (1993).

On reste bouche bée devant l’abattage du Génie de la lampe. Il place ses dialogues à la vitesse d’une rafale de mitraillette, façon Groucho Marx. Et se métamorphose en une soixantaine de personnages, allant de Pinocchio à Jack Nicholson en passant par Robert De Niro (Are you talking to me?), Walter Brennan (comparse de Bogart et de John Wayne) ou encore Schwarzie… Désopilant.

Sur le même sujet
Plus d'actualité