Les meilleurs films de ce 25 avril

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Mar Adentro, avec Javier Bardem
  • La permission de minuit, avec Vincent Lindon
  • El Dorado, avec John Wayne
  • Palace pour chiens, avec Emma Roberts

343814

Arte 20h40: Mar Adentro [3*]

D’Alejandro Amenabar (2004). Avec Javier Bardem, Belen Rueda.

Devenu tétraplégique après un accident, l’Espagnol Ramon Sampedro a demandé durant des années le droit de mourir dans la dignité en recourant à l’euthanasie. Amenabar tire de ce parcours du combattant un drame de haute tenue qui n’exclut pas l’humour caustique (l’incroyable dialogue à distance entre Sampedro et un prêtre lui-même paralysé). De son côté, Bardem confirme qu’il est l’un des plus grands acteurs du moment.

Be 1 20h50: La permission de minuit [3*]

De Delphine Gleize (2011). Avec Vincent Lindon, Emmanuelle Devos.

Une maladie génétique rare condamne Romain, un ado de treize ans, à devoir se protéger de la lumière du jour. Lorsque le médecin qui le suit depuis sa naissance lui annonce son départ imminent pour l’OMS, Romain se sent trahi et abandonné. Il n’est pas facile de trouver la bonne distance pour filmer un tel sujet en évitant le regard d’un entomologiste ou un excès de pathos. Gleize y parvient haut la main, malgré quelques flottements narratifs.

France 3 14h35: El Dorado [2*]

De Howard Hawks (1967). Avec John Wayne, Robert Mitchum.

Hawks a souvent réalisé des variations à partir d’un même thème, notamment dans ses westerns. On reconnaîtra donc facilement dans cet El Dorado la trame de… Rio Bravo – un shérif et son adjoint alcoolique gardent un prisonnier que ses complices veulent faire évader. Mais on a quand même droit à un fabuleux trio avec le jeune chien fou James Caan venant prêter main-forte au Duke en personne.

AB3 20h05: Palace pour chiens [1*]

De Thor Freudenthal (2009). Avec Emma Roberts, Jake T. Austin.

Placés dans une famille d’accueil, Andi et Bruce ont reporté leur affection sur un chien errant qu’ils vont héberger dans un hôtel désaffecté où se retrouve bientôt toute la gent canine du quartier. Sans secouer le cocotier, cette comédie vaut le coup d’œil pour les gadgets inventés afin de satisfaire les besoins de la meute. Et les auteurs ont fait appel à de vrais toutous dressés plutôt que d’utiliser des trucages numériques.

Sur le même sujet
Plus d'actualité