Les meilleurs films de ce 25 août

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Il était une fois dans l’Ouest, de Sergio Leone
  • Une pure affaire, avec François Damiens
  • Comme un homme, avec Charles Berling
  • Ils ne voudront pas me croire, d'Irving Pichel

928173

FRANCE 4 20H45: Il était une fois dans l’Ouest [4*]

De Sergio Leone (1969). Avec Charles Bronson, Henry Fonda.

Pour réaliser son «western ultime», Leone a un coup de génie: il offre à Henry Fonda un rôle de salaud intégral et au film l’allure d’un opéra baroque. La première scène où trois tueurs attendent l’homme à l’harmonica sur un quai de gare désert donne déjà le ton. Multipliant les gros plans sur des trognes patibulaires et jouant sur des amplifications de sons, le réalisateur fait grincer nos nerfs à merveille. Une leçon de mise en scène, servie par la musique lancinante de Morricone. Attention, chef-d’œuvre!

RTL-TVI 20H20: Une pure affaire [2*]

D’Alexandre Coffre (2011). Avec François Damiens, Pascale Arbillot.

Habitué à jouer les (bons) seconds rôles à tendance poil à gratter, Damiens trouve ici l’occasion de faire reposer une comédie sur ses épaules. Cependant, dans le rôle de David, dont la vie monotone est bouleversée par la découverte d’une valise pleine de cocaïne, il nous apparaît comme doucement tétanisé par l’enjeu. La comédie n’en est pas moins réussie, bien écrite et drôle, mais ne possède pas cette folie burlesque attendue.

BE1 20H55: Comme un homme [2*]

Réalisé par Safy Nebbou (2012). Avec Emile Berling, Charles Berling.

Adaptant librement L’âge ingrat de Boileau-Narcejac, Safy Nebbou tourne le dos à la trame policière d’un enlèvement qui tourne mal, pour se centrer sur la relation complexe d’un père et de son fils séparés par un secret commun. Père et fils dans la «vraie vie», les acteurs Charles et Emile Berling font des étincelles dans ce thriller psychologique inégal au goût de mystère. Et qui séduit surtout pour son beau voyage initiatique de l’ombre à la lumière d’un ado tourmenté. 

FRANCE 3 0H25: Ils ne voudront pas me croire [2*]

D’Irving Pichel (1947). Avec Robert Young, Susan Hayward.

Infatigable dénicheur de raretés, Patrick Brion exhume un polar peu connu, mais qui vaut le détour. Rares sont les films qui assument jusqu’au bout leur cynisme. Et cette histoire tragique d’un séducteur pris dans les mailles du mensonge jusqu’au meurtre est un modèle du genre.

Sur le même sujet
Plus d'actualité