Les meilleurs films de ce 24 septembre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Police Python 357, avec Yves Montand et Simone Signoret
  • Bob le flambeur, de Jean-Pierre Melville
  • Tout ce qui brille, avec Géraldine Nakache
  • The Sentinel, avec Michael Douglas

508386

Arte 20h50: Police Python 357 [2*]

D’Alain Corneau (1975). Avec Yves Montand, Simone Signoret.

Un inspecteur chargé d’enquêter sur un meurtre va se retrouver suspect numéro un et réagir de manière musclée (le Python 357 est un revolver dévastateur utilisé par la police américaine). Le duo Montand-Signoret soutient de bout en bout cette machination diabolique où Corneau joue cartes sur table en remplaçant la question "Qui a tué?" par une autre, très hitchcockienne: "Comment un innocent injustement accusé parviendra-t-il à se disculper?"

TV5 21h00: Bob le flambeur [2*]

De Jean-Pierre Melville (1955). Avec Roger Duchesne, Daniel Cauchy.

"Il y a toujours un Pont de la rivière Kwaï qui sommeille au fond de mon cœur",avoue Melville. En racontant sur un ton pince-sans-rire comment le sort va jouer un mauvais tour à un malfrat qui a organisé le cambriolage du casino de Deauville, le cinéaste par excellence de l’échec et de la fatalité aborde pour la première fois le polar et met en place les thèmes qui viendront hanter ses films ultérieurs. Bob… s’affirme aussi comme un témoignage précieux sur le Paris populaire des années 50.

La Une 20h20: Tout ce qui brille [2*]

De Géraldine Nakache et Hervé Mimran (2009). Avec Leïla Bekhti, Géraldine Nakache.
Ely et Lila, deux amies vivant dans une cité et proches comme des sœurs, rêvent de s’immerger dans la trépidante vie nocturne parisienne, son strass et ses paillettes. C’est parti pour une virée pleine d’embrouilles car tout ce qui brille n’est pas or. Mais si le ton se fait parfois acide, la bonne humeur prédomine, grâce au punch du duo Nakache-Bekhti dont la complicité est palpable à l’écran.

Club RTL 20h30: The Sentinel [2*]

De Clark Johnson (2006). Avec Michael Douglas, Kiefer Sutherland.

Une taupe sévit dans la garde rapprochée du président et prépare son assassinat. Douglas, accusé à tort, tente de débusquer le traître mais il part avec un handicap de taille en devant à tout prix garder secrète sa liaison avec la First Lady. Mené à vive allure, ce thriller-choc remplit son contrat même s’il malmène souvent la vraisemblance.

Sur le même sujet
Plus d'actualité