Les meilleurs films de ce 24 juin

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Le complexe du castor, de et avec Jodie Foster
  • Le destin fabuleux de Désirée Clary, de Sacha Guitry
  • The Wiz, avec Diana Ross et Michael Jackson
  • Embrassez qui vous voudrez, avec Jacques Dutronc et Charlotte Rampling

405990

Be 1 20h50:Le complexe du castor [3*]

De Jodie Foster (2011). Avec Mel Gibson, Anton Yelchin.

Enfant star à la carrière d’actrice exemplaire, Foster n’a pas toujours su, comme réalisatrice, tirer le maximum de sujets porteurs. Mais cette fois, elle nous bouleverse avec ce Castor qui pouvait à tout moment tomber dans le grotesque. Loin des scandales dont il est coutumier, Gibson y trouve le rôle de sa vie en patron dépressif, dont l’unique secours pour ne pas se pendre est d’avoir recours à une marionnette qui exprime son moi profond.

France 3 0h20: Le destin fabuleux de Désirée Clary [3*]

De Sacha Guitry (1941). Avec Gaby Morlay, Jean-Louis Barrault.

Ce Guitry rarement montré (le premier qu’il réalisa sous l’Occupation) nous vaut deux heures de dialogues brillantissimes sur les trahisons et les rivalités amoureuses des puissants à l’époque napoléonienne. Coup d’audace: le générique, lu par le maître lui-même, est placé en plein milieu du film.

Arte 22h05: The Wiz [2*]

De Sidney Lumet (1978). Avec Diana Ross, Michael Jackson.

Le magicien d’Oz de 1939 n’est pas seulement LE film de référence pour la carrière de Judy Garland, c’est aussi un conte qui a inspiré une kyrielle de cinéastes, dont Boorman pour Zardoz ou Scorsese pour Alice n’est plus ici. En 78, Lumet en propose un remake inattendu avec un casting exclusivement afro-américain. S’il transpose l’action du Kansas à New York, il reste fidèle à la "morale" du récit de L. Frank Baum où les personnages apprennent en chemin qu’ils doiventcompter sur leurs propres forces plutôt que d’attendre un sauveur. Mais côté musical,Lumet est loin d’égaler l’original.

France 2 20h45: Embrassez qui vous voudrez [2*]

De Michel Blanc (2002). Avec Jacques Dutronc, Charlotte Rampling.

Blanc aurait-il mis de l’eau dans son vinaigre en abandonnant la noirceur de Mauvaise passe pour un film choral enjoué où l’on suit les démêlés sentimentaux d’une poignée de vacanciers au Touquet? Pas sûr! Car sous la drôlerie des situations, on sent une authentique pointe de misanthropie dans sa manière de débusquer les mensonges, les illusions et les petites vilenies de ces couples mal assortis.

Sur le même sujet
Plus d'actualité