Les meilleurs films de ce 24 août

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • 1001 pattes, de John Lasseter
  • Le fleuve, de Jean Renoir
  • Rock Academy, de Richard Linklater
  • Killer Elite, avec Jason Statham

927449

AB3 20H30: 1001 pattes [3*]

De John Lasseter, Andrew Stanton (1998). Avec les voix de Thierry Wermuth, Henri Guybet.

Fourmi un peu tête en l’air, Tilt détruit la récolte de la saison par inadvertance. Fou de rage, Le Borgne, la méchante sauterelle, promet de se venger. La bande à Lasseter (Toy Story) frappe à nouveau un grand coup dans l’animation en images de synthèse avec ce petit bijou étincelant d’ingéniosité. Un véritable enchantement visuel dont les nombreux clins d’œil aux Sept mercenaires de Sturges sont à mourir de rire.

TCM CINEMA 20H40: Le fleuve [3*]

De Jean Renoir (1951). Avec Nora Swinburne, Esmond Knight.

Renoir dut batailler ferme pour mener à bien cette adaptation, en Inde, du livre de Godden, refusant de jouer la carte de l’exotisme cheap pour saisir la plénitude de la nature. Un cadre naturel qu’il magnifie en utilisant pour la première fois de la couleur, à la manière impressionniste de son célèbre père. L’intrigue est réduite à sa plus simple expression, mais le regard splendide de Renoir sur une Inde dénuée de clichés et de spectaculaire hollywoodien a valeur de chef-d’œuvre.

AB3 22H05: Rock Academy [2*]

De Richard Linklater (2004). Avec Jack Black, Joan Cusack.

Viré de son groupe de rock, Dewey trouve un emploi de prof de musique dans un lycée très chic pour gamins friqués. Faisant table rase des cours traditionnels, il leur apprend le gros son du rock’n’roll. Evidemment, l’intrigue de ce Cercle des poètes disparus sous amplis est prévisible. Mais il se dégage de ce film et surtout de la prestation allumée de Jack Black une énergie diablement euphorisante et un parfum de liberté pas désagréable du tout.

BE1 20H55: Killer Elite [1*]

De Gary McKendry (2011). Avec Jason Statham, Clive Owen.

Killer Elite n’a rien à voir avec le thriller éponyme du grand Peckinpah et ça se voit. Il n’empêche, ce film d’action décharge une bonne dose d’adrénaline et remplit plutôt honorablement le cahier de charges attendu: un casting de gros bras, de la tension, des poursuites et des retournements de situation… bref, c’est sans surprise, mais on ne s’ennuie pas.

Sur le même sujet
Plus d'actualité