Les meilleurs films de ce 23 mai

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Des hommes et des dieux, de Xavier Beauvois
  • Ouragan sur le Caine, avec Humphrey Bogart
  • Predators, avec Adrien Brody
  • L’illusionniste, avec Edward Norton

864351

France 3 20h45: Des hommes et des dieux [4*]

De Xavier Beauvois (2010). Avec Lambert Wilson, Michael Lonsdale.

Le grand public a pleinement adhéré au récit puissant de Xavier Beauvois. D’abord, bien sûr, parce qu’il se réfère à un drame réel qui a bouleversé la France en 1996. Mais aussi parce que le cinéaste dresse, de manière sublime et bien au-delà des religions, un éloge au courage spirituel d’une poignée d’hommes qui symbolisent le martyre de l’innocence face à la folie du fanatisme de tous bords. Un sommet de sobriété et d’émotion.

Tcm 18h35: Ouragan sur le Caine [2*]

D’Edward Dmytryk (1954). Avec Humphrey Bogart, José Ferrer.

Bogart en pleine névrose dans la peau d’un capitaine de destroyer qui pète les plombs pour le vol d’une portion de fraises: la composition de l’acteur constitue évidemment le point fort de ce film qui en profite pour livrer au passage une charge à peine voilée contre l’armée. Si le message autour du comportement des personnages est parfois un peu lourd, certaines séquences, dont celle du procès, valent leur pesant d’or.

Rtl-Tvi 20h20: Predators [2*]

De Nimrod Attal (2010). Avec Adrien Brody, Topher Grace.

Depuis que le Predator de 1987 avait trouvé à qui parler en la personne du futur "Governator" Schwarzenegger, une suite et deux confrontations aberrantes avec Alien avaient complètement plombé la crédibilité de la sympathique créature. Ce petit reboot arrive dès lors bien à point pour redonner du sang neuf à la franchise. Si le concept n’est plus très original, l’action brute insufflée à la mise en scène débouche sur un bon divertissement.

Rtl-Tvi 22h20: L’illusionniste [2*]

De Neil Burger (2005). Avec Edward Norton, Paul Giamatti.

D’un coup de baguette magique, Neil Burger nous emmène au temps de l’Empire austro-hongrois, pour un tour de passe-passe ingénieux qui allie la reconstitution historique soignée avec un récit fantastique plutôt habile. L’imagination est donc au pouvoir dans ce thriller d’époque. Et l’affrontement entre Ed Norton et Paul Giamatti ajoute une bonne dose de rythme à la magie de l’ensemble jusqu’au final rudement bien fignolé.

Sur le même sujet
Plus d'actualité