Les meilleurs films de ce 23 juin

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Barry Lyndon, de Stanley Kubrick
  • Bad Teacher, avec Cameron Diaz
  • Deuce Bigalow: gigolo malgré lui, avec Rob Schneider
  • Légendes d’automne, avec Anthony Hopkins

405388

La Une 22h05: Barry Lyndon [4*]

De Stanley Kubrick (1975). Avec Ryan O’Neal, Marisa Berenson.

L’ascension et la chute d’un jeune arriviste au XVIIIe siècle inspire à Kubrick une fresque somptueuse qui déconcerta le public à sa sortie mais s’est imposée depuis comme un chef-d’œuvre. Au menu: des personnages complexes, tour à tour odieux ou pathétiques, des images sublimes – certains décors furent quasi uniquement éclairés à la bougie -, une version inoubliable de la Sarabande de Haendelet de formidables scènes de duel.

Be 1 20h50: Bad Teacher [2*]

De Jake Kasdan (2011). Avec Cameron Diaz, Jason Segel.

Autre temps, autres mœurs! Il y a une sacrée différence entre l’image positive du corps enseignant donnée par Brooks en 55 dans Graine de violence (diffusé ce lundi sur La Une) et l’attitude cynico-désinvolte de la bombe Cameron, une prof trop occupée à essayer de mettre le grappin sur un riche mâle pour s’occuper de sa classe. Mais ce côté politiquement incorrect ajoute encore du piment à cette comédie vacharde où Diaz se surpasse.

RTL-TVI 20h55: Deuce Bigalow: gigolo malgré lui [1*]

De Tom Brady et Mike Bigelow (2005). Avec Rob Schneider, Eddie Griffin.

Notre gigolo remet le couvert pour un trip européen. Au début, quand un escort boy au look 007 se voit remercié pour "la magnifique nuit" par la maîtresse de maison, puis… par la bonne et enfin par le bodyguard, on se dit que les auteurs ont eu la main heureuse. Sauf que la suite est une longue dégringolade. Au choix: dégustation de frites tombées dans le W.-C., repas aux chandelles avec une femme ayant subi un tubage du larynx, scène de passe en couches-culottes avec une géante…

AB3 20h30: Légendes d’automne [1*]

D’Edward Zwick (1994). Avec Anthony Hopkins, Brad Pitt.

Le vieil Ouest, c’est fini! On ne le savait pas? Si, mais Zwick, encore tout emballé par sa reconstitution de la guerre de Sécession dans Glory, n’était visiblement pas au courant. Tout au long de cette saga familiale qui met en scène un patriarche (Hopkins, caricatural), ses trois fils (un sauvage, un civilisé et un neutre) et une fiancée perturbatrice, le réalisateur nous balade dans des décors de carte postale à grand renfort de musique épique.

Sur le même sujet
Plus d'actualité