Les meilleurs films de ce 23 juin

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Sea, no sex & sun, avec Fred Testot
  • Ocean’s Twelve, de Steven Soderbergh
  • Haute voltige, avec Catherine Zeta-Jones
  • Endiablé, avec Elizabeth Hurley

886065

Be1 20h55: Sea, no sex & sun [2*]

De Christophe Turpin (2012). Avec Fred Testot, Antoine Duléry.

A Carnac en Bretagne, il n’y a pas que des menhirs. Il y a aussi Alex, Guillaume et Pierre. Trois hommes qui appartiennent à trois générations et vont y égrener leurs souvenirs, faire des rencontres, tenter de renouer avec leur famille… Bref, la vie palpite au bord de mer, entre humour et mélancolie. Une tranche d’existence douce-amère qui sent l’été, et défendue par d’excellents comédiens que l’on regarde comme de vieilles connaissances. Sympa.

Tf1 20h50: Ocean’s Twelve [2*]

De Steven Soderbergh (2004). Avec Brad Pitt, George Clooney.

La fantaisie l’emporte sur le spectaculaire dans cette suite, le réalisateur s’amusant à jouer sur la ressemblance de Tess (jouée par Julia Roberts) avec… Julia Roberts, dont la rencontre avec le vrai Bruce Willis risque de faire capoter le plan concocté par Danny Ocean. Des morceaux de bravoure qui, hormis quelques baisses de rythme, parviennent à hisser cette aventure au niveau d’Eleven.

France 2 20h45: Haute voltige [2*]

De Jon Amiel (1999). Avec Catherine Zeta-Jones, Sean Connery.

Catherine Zeta-Jones a très vite montré ses capacités athlétiques, notamment dans le remuant Le masque de Zorro. On devine donc aisément qui est ici l’auteur du vol acrobatique d’un Rembrandt. Malgré que Connery ait passé l’âge de jouer les séducteurs, il se dégage de ce film un charme à l’ancienne pas du tout désagréable. La jolie voleuse en est la cause, mais aussi la mise en scène d’Amiel, précise comme un casse millimétré.

France 4 20h45: Endiablé [2*]

De Harold Ramis (2000). Avec Elizabeth Hurley, Brendan Fraser.

Satan propose à un pauvre bougre d’accomplir sept vœux. Et c’est parti pour sept sketchs inégaux où Brendan Fraser, l’éternel adolescent naïf, se transforme en étudiant ultrasensible, en trafiquant de drogue colombien, en basketteur surhumain… Ce remake de Fantasmes de Stanley Donen se pose comme une chouette comédie aux gags parfois franchement désopilants, emmenée par une Elizabeth Hurley diaboliquement sexy.

Sur le même sujet
Plus d'actualité