Les meilleurs films de ce 22 octobre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • L’invraisemblable vérité, de Fritz Lang
  • Ne le dis à personne, avec François Cluzet
  • XXX , avec Vin Diesel
  • The Town, de et avec Ben Affleck

640908

TCM 12h40: L’invraisemblable vérité [3*]

De Fritz Lang (1956). Avec Dana Andrews, Joan Fontaine.

Pour son dernier film américain, Lang livre une charge apparente contre la peine de mort en voulant démontrer à quel point il est risqué d’envoyer un homme à la mort quand des preuves à charge peuvent se fabriquer très facilement. Mais le récit autorise habilement plusieurs lectures dans un dénouement déroutant où le cinéaste, soupçonné jadis d’avoir assassiné sa première femme, semble faire écho à son propre passé.

Club RTL 20h30: Ne le dis à personne [3*]

De Guillaume Canet (2006). Avec François Cluzet, Marie-Josée Croze.

Pour son deuxième film derrière la caméra, Guillaume Canet adapte un best-seller de Harlan Coben et plonge brillamment dans le domaine du thriller. Traumatisé par la disparition dramatique de sa femme, le héros poursuit une quête impossible, s’accrochant à un espoir ténu pour mieux refuser la réalité. Davantage que l’intrigue elle-même ou encore les révélations finales très hollywoodiennes, c’est bien l’atmosphère dans laquelle baigne le film qui captive de bout en bout.

AB3 20h05: XXX [2*]

De Rob Cohen (2002). Avec Vin Diesel, Asia Argento.

Rob Cohen et Vin Diesel, c’était déjà un tandem qui roulait au super dans Fast And Furious. Le duo embraie à plein tube avec ce thriller d’action hypertonique dont on pouvait craindre le pire, mais qui se révèle joliment calibré pour les amateurs d’action, grâce à un montage bien fignolé qui ne permet aucun temps mort, ainsi que des effets spéciaux et une bonne dose d’humour qui font oublier la minceur du scénario. 

Be Ciné 20h45: The Town [2*]

De Ben Affleck (2010). Avec Ben Affleck, Rebecca Hall.

Souvent raillé pour ses performances d’acteur, Ben Affleck prouve avec cette deuxième réalisation – après Gone Baby Gone – qu’il est en tout cas assez inspiré derrière la caméra. Son personnage de braqueur de banques coincé dans une vie dont il ne veut plus débouche sur une histoire sans grande surprise mais empreinte de suffisamment de psychologie pour compenser certaines sous-intrigues moins convaincantes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité