Les meilleurs films de ce 22 février

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Jules et Jim, de François truffaut avec Jeanne Moreau
  • Megamind, un film de Tom McGrath
  • Dans la vie, de Philippe Faucon
  • Amour et amnésie, de Peter Segal

316342

Arte 20h35: Jules et Jim [4*]

De François Truffaut (1962). Avec Jeanne Moreau, Oscar Werner.

La Nouvelle Vague: une bataille gagnée d’abord sur le terrain de la critique et menée sabre au clair par Truffaut. En 54, son article Une certaine tendance du cinéma français fait l’effet d’une bombe. Il y attaque les scénaristes Aurenche et Bost, coupables à ses yeux de phagocyter les auteurs qu’ils adaptent. Passé à la réalisation, il persiste et signe en tournant Jules et Jim d’après Roché. Fidèle au style à la fois subversif et serein du romancier, il nous donne un chef-d’œuvre avec Jeanne Moreau dans un rôle de femme anticonformiste, inspiré de la vie d’Helen Grund, la mère de Stéphane Hessel (Indignez-vous!).

Be 1 20h50: Megamind [3*]

Film d’animation de Tom McGrath (2010).

Dreamworks retourne comme un gant le mythe de Superman et la culture des comics américains au fil d’un nouveau délire animé mettant en vedette Megamind, un super-méchant au crâne bleu démesuré. Bourré de clins d’œil aux cinéphiles, le film n’oublie pas non plus les enfants avec son avalanche de gags.

Arte 23h40: Dans la vie[2*]

De Philippe Faucon (2007). Avec Sabrina Ben Abdallah, Ariane Jacquot.

Halima la musulmane accepte de s’occuper d’Esther, une veuve paraplégique de confession juive. En plus de se découvrir des origines communes (l’Algérie), les deux femmes vont devenir complices malgré quelques couacs – hallal et casher,c’est pas kif-kif… Après La trahison, Faucon reste fidèle à un cinéma sans esbroufe où le quotidien est scruté à la loupe. Ce qui n’empêche pas une approche chaleureuse, encore renforcée par la spontanéité désarmante d’interprètes non professionnelles.

AB3 20h05: Amour et amnésie [2*]

De Peter Segal (2004). Avec Adam Sandler, Drew Barrymore.

Un don Juan tombe amoureux d’une femme chroniquement amnésique et doit, chaque jour, réentreprendre sa conquête. On aura reconnu le ressort de Groundhog Day, que cette comédie romantique décalque avec un certain bonheur. Sandler, souvent attiré par les rôles de grand benêt, confirme ici le virage qu’il a pris avec Punch Drunk Love vers un cinéma moins potache.

Sur le même sujet
Plus d'actualité