Les meilleurs films de ce 20 juin

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Austin Powers, avec Mike Myers
  • La loi de la haine, avec Charlton Heston
  • Le chanteur de jazz, d'Alan Crosland
  • Chronique d’un scandale, avec Cate Blanchett

886029

AB3 20h05: Austin Powers [3*]

De Jay Roach (1997). Avec Mike Myers, Liz Hurley.

"Yeah, baby, yeah!", l’agent secret le plus décalé de Sa Majesté revient tout droit des Golden Sixties pour parodier de manière délirante les bons vieux films d’espionnage, tout en jouant à fond sur le contraste de ce personnage psychédélique paumé dans notre époque. Les gags sont énormes et le délire visuel permanent, mais le fond de nostalgie qui émerge du récit et la B.O. de Burt Bacharach et d’Elvis Costello confèrent à l’ensemble un délicieux aspect vintage.

Club RTL 22h05: La loi de la haine [2*]

D’Andrew V. McLaglen (1976). Avec Charlton Heston, James Coburn.

Sur le thème classique de la vengeance, McLaglen signe un western violent et réaliste. Un film qui, sans faire partie des grands titres du genre, renferme néanmoins quelques moments de bravoure dans cette confrontation entre deux monstres sacrés. Parallèlement, un troisième personnage, celui de la fille enlevée par un des deux protagonistes, va acquérir une dimension symbolique importante jusqu’au final interpellant.

TCM 22h25: Le chanteur de jazz [2*]

D’Alan Crosland (1927). Avec Al Jolson, May McAvoy.

S’il constitue le premier film parlant, sonore et chantant, Le chanteur de jazz n’est pas pour autant truffé de dialogues – deux minutes tout au plus! – et les intertitres du muet sont encore bien présents. L’innovation suscita toutefois une immense curiosité et le succès public fut énorme. Mais au-delà du bouleversement technique qu’il représente, ce mélange de mélodrame et de comédie musicale a su émouvoir les spectateurs de l’époque.

RTL-TVI 22h30: Chronique d’un scandale [2*]

De Richard Eyre (2006). Avec Cate Blanchett, Judi Dench.

Surtout actif au théâtre, Richard Eyre effectue de temps à autre une incursion au grand écran. Avec Chronique d’un scandale, il s’amuse de toute évidence à déjouer nos attentes par le biais d’un suspense bien construit où la tension psychologique va crescendo. Sur fond de solitude et de jalousie, le rapport qui s’établit entre les deux héroïnes permet à Cate Blanchett et à Judi Dench de livrer une prestation impressionnante.

Sur le même sujet
Plus d'actualité