Les meilleurs films de ce 20 décembre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Soleil vert, avec Charlton Heston
  • 8 femmes, de François Ozon
  • Le drôle de Noël de Scrooge, avec Jim Carrey
  • Le choc des titans, avec Liam Neeson

699661

Arte 20h50: Soleil vert [4*]

De Richard Fleischer (1973). Avec Charlton Heston, Edward G. Robinson.

Dans un futur proche, la pollution a quasiment éliminé de la surface de la terre toute vie animale et végétale. Les habitants consomment de la nourriture synthétique derrière laquelle se cache un terrible secret. Prémonitoire et cauchemardesque, ce chef-d’œuvre du film d’anticipation nous vaut une poignée de scènes tendues et un morceau d’anthologie: l’"euthanasie" d’E.G. Robinson. 

France 3 20h45: 8 femmes [3*]

De François Ozon (2001). Avec Catherine Deneuve, Isabelle Huppert.

Ozon redonne de la fraîcheur au whodunit à la Agatha Christie, détourne les pires clichés du drame bourgeois (les filles-mères, les bonnes pas avares de leurs charmes, etc.) et filme ses actrices comme des reines après les avoir, dans le prologue, associées chacune à une fleur. Si le propos se révèle amer et cruel, il est présenté dans un magnifique écrin.

RTL-TVI 20h20: Le drôle de Noël de Scrooge [3*]

Film d’animation de Robert Zemeckis (2009). Avec Jim Carrey, Gary Oldman.

Cette nouvelle adaptation d’Un chant de Noël de Dickens, sur un Picsou qui va réapprendre la générosité, a plusieurs as dans sa manche: la "performance capture" qui base l’animation sur l’enregistrement préalable du jeu de comédiens live, une reconstitution du Londres du XIXe siècle visuellement splendide, et l’ébouriffant Jim Carrey dans sept rôles!  

La Une 20h20: Le choc des titans [2*]

De Louis Leterrier (2010). Avec Sam Worthington, Liam Neeson.

En 80, la légende de Persée inspire à Desmond Davis un croustillant péplum. Non seulement le film bénéficie des effets spéciaux de Ray Harryhausen qui donne toute sa mesure dans le combat avec la Méduse ou dans celui contre des scorpions géants, mais les dieux de l’Olympe sont incarnés par des pointures comme Laurence Olivier ou Ursula Aphrodite Andress. Si l’ère numérique apporte au vague remake de Leterrier son flot de scènes-chocs impressionnantes et hyperréalistes, le sérieux papal de l’ensemble n’évite pas toujours le ridicule.    

Sur le même sujet
Plus d'actualité