Les meilleurs films de ce 20 août

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Sous le sable, de François Ozon
  • Holy Motors, de Leos Carax
  • Les grands frères, de David Wain
  • Meurtres à la Saint-Valentin, de David Lussier

927287

ARTE 13H35: Sous le sable [3*]

De François Ozon (2000). Avec Charlotte Rampling, Bruno Cremer.

Jean disparaît sur une plage. Lorsqu’un cadavre est découvert, Marie, sa femme, refuse de croire à sa mort. Bien dirigée, Rampling est capable, d’un seul regard, de faire sentir la détresse de cette femme murée dans son obsession et dont la raison, petit à petit, se dérobe. Ozon dépeint avec une élégance et un mystère rares le basculement brutal de Marie, s’introduisant avec respect et admiration dans la beauté chahutée de son âme. Sous le sable est l’œuvre d’un cinéaste d’exception arrivé à maturité.

BE1 20H55: Holy Motors [3*]

De Leos Carax (2012). Avec Denis Lavant, Edith Scob.

Dans son immense limousine qui lui tient lieu de loge, Monsieur Oscar se déguise tantôt en mendiante, en financier ou en créature monstrueuse, et tue consciencieusement des gens pour la beauté du geste. Bouleversant les codes esthétiques et narratifs, ce film ovni offre une formidable réflexion sur un cinéma moribond, que seuls les chemins vraiment aventureux pourraient sauver du désastre. Un hommage envoûtant et dérangeant au 7e art, poussé comme un chant à la fois sublime et désespéré par un acteur magnifiquement dingo.

LA TROIS 21H05: Les grands frères [2*]

De David Wain (2009). Avec Seann William Scott, Paul Rudd.

Pour avoir saccagé le camion de leur employeur, Danny et Wheeler doivent s’occuper en contrepartie d’ados boutonneux. La partie ne s’annonce pas des plus drôles. Mais le film oui, naviguant avec un bel équilibre entre grosse farce teen déjantée et comédie romantique. Une chouette surprise!

FRANCE 2 0H25: Meurtres à la Saint-Valentin [2*]

De Patrick Lussier (2009). Avec Jensen Ackles, Jaime King.

Dans la famille des croquemitaines masqués du cinéma, voici maintenant le mineur assoiffé de vengeance, armé de son manche de pioche! Lussier fait monter le suspense et les amateurs de frissons en auront pour leur argent: c’est sanguinolent, régressif et beauf comme les meilleurs films de série B des années 80. Avec, en prime, une mise en scène du gore particulièrement inspirée.

Sur le même sujet
Plus d'actualité