Les meilleurs films de ce 2 septembre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Une affaire de cœur, avec Pierce Brosnan
  • Next, avec Nicolas Cage
  • 28 semaines plus tard, avec Jeremy Renner
  • La forêt d'émeraude, avec Powers Boothe

932419

TF1 14H55: Une affaire de cœur [2*]

De Peter Howitt (2004). Avec Pierce Brosnan, Julianne Moore.

En pleine reconversion après son départ (forcé) de la saga bondesque, Pierce Brosnan n’en continue pas moins de jouer à fond sur son potentiel séduction dans cette comédie romantique plutôt sympa. C’est que le pitch – un avocat et une avocate spécialisés en matière de divorce vont se retrouver partenaires à la ville mais adversaires au barreau – ouvre la porte à de nombreuses joutes oratoires et des situations certes très convenues mais au charme efficace.

AB3 20H05: Next [2*]

De Lee Tamahori (2007). Avec Nicolas Cage, Julianne Moore.

Qui ne rêverait pas de pouvoir visualiser le futur immédiat pour influer sur ce qui va arriver? Les amateurs de paradoxes temporels apprécieront ce casse-tête que Tamahori filme habilement et non sans humour – quand le héros anticipe les râteaux qu’il va se prendre avec les dames – dans cette adaptation d’une nouvelle de Philip K. Dick. Le réalisateur aurait d’ailleurs pu utiliser la même technique pour voir que la dernière partie de son film versait dans le conventionnel.

CLUB RTL 20H25: 28 semaines plus tard [2*]

De Juan Carlos Fresnadillo (2007). Avec Robert Carlyle, Jeremy Renner.

Il y avait de quoi tomber sur un os en voulant donner une suite à l’excellent 28 jours plus tard de Danny Boyle. Mais la production a réussi à combler à nouveau l’appétit des zombies sanguinaires, dans un récit qui s’amuse à brouiller les pistes pour déboucher sur une course-poursuite impressionnante entre morts-vivants et pauvres rescapés. La tension reste intacte et le canevas, quoique réchauffé, demeure efficace.

ARTE 20H50: La forêt d’émeraude [2*]

De John Boorman (1985). Avec Powers Boothe, Meg Foster.

Le saccage de la forêt amazonienne ne date pas d’hier et Boorman le pointait déjà du doigt en 1985. Ce conte initiatique doublé d’un plaidoyer écologique est d’autant plus captivant que le réalisateur a passé de longs mois à observer les rites des tribus indiennes pour préparer son film. Ce regard d’ethnologue permet au cinéaste de construire une fable humaniste et une réflexion prenante sur l’avenir de la civilisation.

Sur le même sujet
Plus d'actualité