Les meilleurs films de ce 2 octobre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Au bout de la nuit, avec Keanu Reeves
  • La vie de château, avec Philippe Noiret et Catherine Deneuve
  • My Queen Karo, avec Matthias Schoenaerts
  • We Need To Talk About Kevin, avec Tilda Swinton

511199

RTL-TVI 22h00: Au bout de la nuit [3*]

De David Ayer (2008). Avec Keanu Reeves, Forest Whitaker.

Scénariste du redoutable Training Day, Ayer a adopté un style aussi virulent lorsqu’il est passé derrière la caméra. Après Harsh Times (pour lequel il n’a pas hésité à hypothéquer sa maison afin de le financer et d’en conserver le final cut), il récidive en compagnie de JamesEllroy pour une plongée dans le monde des ripoux de Los Angeles. Les anges ne seront pas de la partie et de Los à lost, il n’y a qu’un (faux) pas à faire…

France 2 0h40: La vie de château [3*]

De Jean-Paul Rappeneau (1965). Avec Philippe Noiret, Catherine Deneuve.

Fustigeant à travers son personnage de châtelain une France attentiste qui est rattrapée par les soubresauts de l’histoire (le film se déroule sous l’Occupation), Rappeneau fait de son premier long métrage une comédie tonique, même si elle est parfois empreinte de gravité. Ce brillant coup d’essai bénéficie d’un casting en or, dont Noiret qui connaîtra la consécration deux ans plus tard avec Alexandre le bienheureux.

La Trois 21h05: My Queen Karo [2*]

De Dorothée Van Den Berghe (2009). Avec Anna Franziska Jäger, Matthias Schoenaerts.

Les années 60-70, avec leurs idées libertaires, ont souvent été revisitées par le cinéma mais Van Den Berghe choisit un angle d’attaque original: les voir à travers les yeux d’une gamine de dix ans, Karo. Elle va porter sur la communauté hippie où vivent ses parents un regard à la fois naïf et interrogateur que la réalisatrice transcrit avec justesse mais aussi une certaine sécheresse. Dans le rôle du père, on retrouve Schoenaerts, dont la carrière vient d’exploser après Rundskop.

Be 1 20h55: We Need To Talk About Kevin [1*]

De Lynne Ramsay (2011). Avec Tilda Swinton, John C. Reilly.

Encensé par certains, ce drame très stylisé sur une relation tendue entre une mère et son fils joue avec nos nerfs au fil d’une narration éclatée. On ne comprendra qu’à la fin pourquoi Swinton paraît toujours borderline. Mais, même là, le manque de point de vue de la réalisatrice nous laisse sur notre faim, surtout qu’elle aborde un sujet douloureux qui rejoint des tragédies récentes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité