Les meilleurs films de ce 2 juillet

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Bienvenue à Gattaca, avec Uma Thurman
  • L’exorciste, avec William Friedkin
  • Mascarades, de Lyes Salem
  • London River, de Rachid Bouchareb

425782

Club RTL 22h50: Bienvenue à Gattaca [3*]

D’Andrew Niccol (1997). Avec Ethan Hawke, Uma Thurman.

Gattaca aborde le problème des manipulations génétiques et le thème de l’eugénisme à travers une fable à peine futuriste. La mise en scène froidement clinique de Niccol renforce encore l’aspect aseptisé d’une société totalitaire fondée sur la toute-puissance de la science. Cet aspect glacial explique sans doute l’échec du film à sa sortie mais il ne devrait pas décourager les amateurs de science-fiction adulte.

Arte 22h50: L’exorciste [3*]

De William Friedkin (1973). Avec Linda Blair, Ellen Burstyn.

Evidemment, il y a Blair, la bave verdâtre à la bouche et la tête animée d’un mouvement giratoire, mais ce classique de l’horreur ne se limite pas à ces quelques effets-chocs. Friedkin soigne particulièrement le cadre réaliste de son récit jusqu’à l’entrée en scène de notre exorciste. Rappelons que pour la voix du démon proférant des obscénités, Blair fut doublée par Mercedes McCambridge, actrice oscarisée en 49.

TV5 21h05: Mascarades [2*]

De et avec Lyes Salem (2007). Avec Sarah Reguieg.

Acteur dans Banlieue 13 et Munich, Lyes Salem se retrouve devant et derrière la caméra avec cette savoureuse comédie. Il y incarne le fanfaron d’un bled algérien qui invente de toutes pièces un riche mari pour sa sœur atteinte de narcolepsie et devient momentanément le héros du village. Sous l’apparence de la légèreté, Salem égratigne, mine de rien, l’hypocrisie et les blocages d’une société trop figée.

France 3 0h05: London River [2*]

De Rachid Bouchareb (2009). Avec Brenda Blethyn, Sotigui Kouyaté.

Avec Indigènes où il retraçaitl’épopée des soldats maghrébins ayant participé à la libération de la France, Bouchareb a mis fin à la longue amnésie collective de l’ancienne puissance coloniale. Il s’attaque aujourd’hui au présent et plaide pour un meilleur dialogue entre les cultures en entremêlant les trajectoires d’une Anglaise et d’un Africain dont les enfants pourraient avoir été victimes d’un attentat à Londres. Sobre et poignant.

Sur le même sujet
Plus d'actualité