Les meilleurs films de ce 1er mars

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • My Fellow Americans, avec Jack Lemmon
  • Secret identity, avec Richard Gere
  • Les canons de Navarone, avec David Niven
  • Signes, avec Mel Gibson

798193

La Deux 20h00: My fellow Americans [2*]

De Peter Segal (1996). Avec Jack Lemmon, James Garner.

Pour une de ses dernières apparitions au grand écran, Jack Lemmon campe un ancien président des États-Unis obligé de s’entendre avec un autre ex-locataire de la Maison Blanche. Dans cette comédie peu connue qui reprend tous les ingrédients du buddy movie – il suffit de penser à Drôle de couple pour se souvenir à quel point ce genre convenait à Lemmon -, une jolie brochette d’acteurs s’en donne à cœur joie. Parmi lesquels une Lauren Bacall au charisme toujours impressionnant.

Be1 20h55: Secret identity [2*]

De Michael Brandt (2011). Avec Richard Gere, Topher Grace.

La guerre froide et l’Union Soviétique sont désormais de vieux souvenirs, mais elles continuent à inspirer les scénaristes. Les agents doubles n’ont pas disparu des écrans et même si Secret identity ne garde pas très longtemps son secret, il parvient néanmoins à tenir en haleine. D’autant plus que contrairement à ce l’intrigue se plaît à laisser croire, tout n’a pas forcément été dévoilé d’emblée. Un thriller honnête, à défaut d’être d’une grande originalité.

Tcm 22h35: Les canons de Navarone [2*]

De Jack Lee Thompson (1961). Avec Gregory Peck, David Niven.

Six commandos britanniques doivent détruire des canons allemands en mer Egée. Ce classique du cinéma de guerre et d’aventures réunit un casting trois étoiles et propose plusieurs moments cultes : notamment la fameuse scène de tempête pour laquelle les acteurs durent être « douchés » par des citernes déversant des trombes d’eau. Gregory Peck s’y blessa même légèrement à la tête, en tombant d’un décor de bateau monté sur un système hydraulique.

Ab3 20h05: Signes [1*]

De M. Night Shyamalan (2002). Avec Mel Gibson, Joaquin Phoenix.
En réalisant Sixième sens, Shyamalan a eu un trait de génie… tout en se mettant la corde au cou ; chacun de ses films suivants suscitant d’énormes attentes bien souvent déçues. De fait, Signes apporte une nouvelle preuve du talent du cinéaste pour installer une atmosphère très particulière dans laquelle il use avec brio de l’auto-suggestion. Mais le récit manque d’originalité, Shyamalan ayant puisé dans les classiques sans grande créativité personnelle.

Sur le même sujet
Plus d'actualité