Les meilleurs films de ce 1er juin

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • The barber, l’homme qui n’était pas là, des frères Coen
  • À la poursuite d’Octobre Rouge, avec Sean Connery
  • La 317e Section, de Pierre Schoendoerffer
  • Tanguy, avec Sabine Azema et André Dussollier

389220

Arte 2h45: The barber, l’homme qui n’était pas là [3*]

De Joel et Ethan Coen (2001). Avec Billy Bob Thornton, Frances McDormand.

1949. Ed est un personnage mutique qui ne parle à personne. Même pas à sa femme qu’il soupçonne d’adultères répétés. Quand un commerçant véreux lui propose de faire fortune, c’est pour lui l’occasion de se venger. Les frères Coen signent un hommage étincelant au polar des années 40, serti dans un écrin noir et blanc de toute beauté. Un bijou noir tragique, au silence évocateur, dominé par la performance tout en retenue de Thornton en coiffeur looser qui s’enfonce.

AB3 22h15: À la poursuite d’Octobre Rouge [2*]

De John McTiernan (1990). Avec Sean Connery, Alec Baldwin.

Moscou et Washington sont sur le qui-vive: un sous-marin nucléaire soviétique est perdu dans la nature et on ignore les motivations réelles du capitaine Ramius qui dirige le submersible. Adaptant Tom Clancy, McTiernan nous immerge avec beaucoup de réalisme dans l’atmosphère oppressante d’un sous-marin ultramoderne. Un thriller aquatique défendu par un Connery impérial, dont l’aisance nous fait presque oublier que le scénario, lui, est resté à la surface.

TV5 14h00: La 317e section [2*]

De Pierre Schoendoerffer (1964). Avec Jacques Perrin, Bruno Cremer.
Ancien correspondant de guerre, Schoendoerffer aborde le conflit colonial (ici Diên Biên Phu) en connaissance de cause. Le réalisateur livre un film réaliste, à peine romancé, sur la lutte quotidienne du militaire en opération. Un remarquable docu-fiction.

La Deux 20h00: Tanguy [2*]

D’Etienne Chatiliez (2011). Avec Eric Berger, Sabine Azéma, André Dussollier.

C’est une donnée sociétale irréfutable: les enfants restent de plus en plus tard chez papa-maman. Chatiliez s’est amusé à imaginer jusqu’à quelles extrémités une telle situation pouvait mener dans cette comédie un poil hystérique, mêlant douceur et méchanceté crasse. C’est ainsi que la guerre est déclarée entre Tanguy, un bébé squatteur de 28 ans, et ses parents excédés. Si l’histoire a tendance à se répéter, Dussollier et Azéma font un grand numéro en couple "arrivé", pétant les plombs avec une drôlerie étincelante.

Sur le même sujet
Plus d'actualité